Blouse #6 : Osaka et l’oeil japonais…un dimanche

Chère Soeur Alma,

C’est à vous que je pense en commençant cet article…à vous, à votre oeil japonais et votre grande gentillesse. Vous m’avez écrit parce que vous étiez tombée par hasard sur cet article qui mentionnait -bien trop superficiellement, je m’en rends compte aujourd’hui- C’est Dimanche : j’avouais peu connaître cette jolie marque et je l’associais essentiellement à des modèles pour enfants. Vous ne m’en avez  pas tenu rigueur et vous m’avez proposé de « tester » vos deux nouveaux patrons…J’ose à peine utiliser ce mot car vos patrons étaient déjà prêts. Disons plutôt que vous m’avez offert la chance de découvrir C’est Dimanche.

osaka_c_est_dimanche_10Je n ‘avais pas encore vu les croquis de vos nouveaux modèles mais j’avais épinglé sur Pinterest une image trouvée chez vous, une photo de Jean Seberg dont j’aimais l’élégance sauvageonne et joyeuse. Et puis vous m’avez envoyé les premières photos d’Osaka sur les épaules de Fifi Mandiracosaka_c_est_dimanche_25

Vous aviez réussi à créer à nouveau l’émotion brute et épurée, et malgré les similitudes entre ces deux hauts, Osaka avait sa propre identité : l’encolure dont on ne sait pas si elle est ronde ou carré et cet empiècement en origami que je trouvais magnifique.

osaka_c_est_dimanche_15

Je me suis souvenu de cette phrase entendue un jour que j’avais la chance de déjeuner dans le bistro parisien d’une talentueuse cheffe de cuisine. Je l’entendais enguirlander ses pauvres commis depuis la salle. « Mais voyons, ayez donc un peu l’oeil japonais! Oui, l’oeil japonais! » . Plus tard quand elle est venue prendre la commande je demandais quel était donc ce mystérieux oeil japonais avec lequel elle terrorisait ses brigades. Elle m’a répondu sur le ton de l’évidence « L’oeil japonais, c’est un regard simple, géométrique, beau et sauvage »…

Avec  vous Soeur Alma, j’ai découvert ce fameux oeil japonais.

osaka_c_est_dimanche_7Mais l’histoire ne s’arrête pas là. J’ai beaucoup aimé le tissu dans lequel vous aviez cousu Osaka et je vous ai demandé s’il s’agissait d’un des tissus NY en vente  sur votre site. Ce n’était pas le cas mais avec une gentillesse et une générosité désarmantes vous m’avez offert ce coupon qui me plaisait tant! Encore une fois je voulais vous dire merci et je voulais vous assurer que tout le bien que je pense d’Osaka, je le pense sincèrement. Je crois que -si paradoxal que ce la puisse paraître- si je n’avais pas aimé Osaka, j’aurais osé vous le dire sans détours.

osaka_c_est_dimanche_17Osaka est un patron qui peut être cousu en une heure…et que j’ai pourtant voulu coudre tranquillement. J’avais envie de profiter de cette couture lente, tranquille, un peu au fil de l’eau. J’ai décalqué les pièces un soir. Je les ai découpées le lendemain. Le troisième jour, j’ai gansé l’empiècement et l’encolure. Le quatrième, je me suis attaquée à l’origami…et à force de rêvasser, j’ai donné deux coups de ciseaux un peu trop loin dans le tissu. Me voilà effondrée! Votre beau tissu, Soeur Alma! Il était impensable que je me loupe…

osaka_c_est_dimanche

J’ai pris une grande respiration et j’ai essayé de me souvenir de ma règle de trois…sans trop de difficultés j’ai pu agrandir l’empiècement en prenant en compte mon erreur. Après ce grand frisson, j’ai décidé d’attendre le cinquième jour pour finir les manches et les épaules. Et le sixième jour, en toute humilité évidemment;), j’ai fini mon ouvrage. J’étais fin prête pour la douce errance du septième jour. J’ai pu passer mon premier Dimanche en C’est Dimanche.

osaka_c_est_dimanche_29

J’ai donc étrenné Osaka un jour de repos, un premier dimanche d’automne,  entre les ondées et les feuilles mortes qui étoilaient les berges de la Seine. J’ai eu beaucoup de joie à coudre ce patron. C’est un patron de couture simple puisqu’il n’est pas nécessaire de monter les manches.

osaka_c_est_dimanche_19

Pour les plus débutant-e-s d’entre nous, l’empiècement en origami n’est pas obligatoire. Néanmoins, le pas-à-pas photographique que Soeur Alma vous envoie par fichier PDF lorsque vous acheter le patron pochette Osaka permet de s’exécuter sans réfléchir et la construction de l’empiècement se fait toute seule. Il n’y a aucune difficulté technique réelle derrière cet origami…juste beaucoup d’ingéniosité et le résultat est magnifique.

osaka_c_est_dimanche

Afin d’obtenir un joli résultat, il faut penser à choisir un tissu dont on peut aisément marquer les plis au fer. La coupe est ample. Cela évite de se creuser trop la tête pour adapter le patron à ses mensurations : j’ai coupé dans un 36 C’est Dimanche (pour mémoire je fais 90cm de tour de buste, 66 cm de tour de taille et 90 cm de hanches). Le patron est très bien coupé : coupe ample ne signifie pas absence de coupe ou sac à patates. Je trouve qu’au contraire, il fait une allure très féminine. L’encolure et le travail des courbes sur les côtés y sont sans doute pour beaucoup.

osaka_c_est_dimanche_22

Osaka possède des manches trois quart mais je crois que l’on peut tout à fait imaginer les raccourcir ou les allonger sans problèmes. De mon côté, j’ai un faible pour les manches trois quart.

osaka_c_est_dimanche_4

Concernant le tissu, il s’agit donc d’un pur coton, une sorte de popeline imprimée dont la qualité est magnifique. Je sais que le NY existe en plusieurs coloris, noir, bleu, rouille, gris et j’en passe. Il convenait vraiment bien à ce patron, mais je pense que l’on pourrait tout à fait imaginer Osaka dans un joli lin, un lainage fin et brut, un sergé ou même un twill de coton.

 Je crois que j’ai très envie d’en faire une seconde version dans un mélange laine et soie bleu chiné il y a quelques jours. osaka_c_est_dimanche_21

Bref, chère Soeur Alma, Osaka et moi, nous nous entendons à merveille et il faudra désormais vous affubler d’une épithète homérique : « Soeur Alma à l’oeil japonais ».

osaka_c_est_dimanche_24

Le nécessaire

NécessaireDescriptionCoût et niveau de couture
Tissu et fournitures1m45 de tissu NY Corail (attention il fait 110 cm de laize) dont vous pouvez trouver plusieurs coloris sur le site de C'est Dimanche à 20 euros le yard (91 cm)environ 32 euros.
Sur le site de C'est Dimanche, vous trouverez le métrage nécessaire pour chaque taille, c'est très pratique!
PatronBlouse Osaka de C'est Dimanche en taille 3610,50 euros
ModificationsAucune, concernant le patron en lui-même. J'ai légèrement agrandi l'empiècement en origami parce que j'avais fait une erreur au moment de la coupe.A mon sens ce patron est tout à fait accessible aux débutant-e-s. La seule relative difficulté est le montage de l'empiècement qui est très bien expliqué par le pdf photo de Soeur Alma. Vous pouvez très bien coudre cette blouse sans l'empiècement...mais franchement, je pense qu'avec les explications, tout le monde peut se lancer!

osaka_c_est_dimanche_1

Entre autres bonnes nouvelles, Osaka existe en version petite fille aussi! Et dans quelques jours j’aurais à nouveau la joie de vous présenter le second patron C’est Dimanche, Denver, que l’on voit déjà fleurir partout sur la blogosphère …pour plus de détails, jetez un oeil au superbe catalogue imaginé par Soeur Alma pour mettre en scène sa collection :

Et pour terminer, j’ai trouvé cette vidéo qui permet de voir les jolies tenues (et l’élégance sauvageonne) de Jean Seberg dans À bout de souffle. Désolée en revanche pour la musique en fond…la bande-son originale du film aurait été bien plus appropriée…

40 commentaires

  • Françoise dit :

    Quelle fraîcheur ! Votre blog me donne envie de recommencer à écrire et à coudre – merci

  • tu es magnifique! le modéle et la couleur, parfait!

  • CLAIRE dit :

    C’est un plaisir de lire la description de la couture d’Osaka pour la porter un Dimanche !
    C’est aussi un plaisir de voir ces jolies photos et découvrir cet origami ! Je n’ai pas encore cousu de patrons de cette marque et cette tunique me plait bien !
    Bravo !

  • Une Bagatelle dit :

    Je crois que je me délecte autant de tes réalisations, toutes plus jolies les unes que les autres, que de ce que tu en dis et de cette adorable poésie qui s’en dégage toujours. Une poésie parfois teintée d’humour et souvent de rêverie. Continue !

  • Cécile dit :

    J’attends avec impatience de recevoir Denver. Je ne sais pas pourquoi, Osaka ne m’avais pas convaincu. Mais la je pense ne laisser tenter, cette blouse est manifique.
    A bientot, j’ai hâte de decouvrir votre version de Denver.
    Bonne semaine.

  • Mais dis donc tu aurais presque une chance insolente jeune Dame. Mais avouons le, tu rends un bel hommage aux patrons en règle générale, et en celui là tout particulièrement.
    Bravo, pour les photos, l’article, ta couture et la belle règle de trois

  • mimoutch dit :

    Merci pour cette jolie bulle de douceur. J’ai toujours beaucoup de plaisir à plonger dans ton univers si poétiquement charmant. Je ne regarde même plus tes cousettes, je profite juste de cet instant que tu nous offres, cette jolie pause pour les yeux.
    Ceci dit, j’aime beaucoup ton choix de tissu qui illumine le teint. Et cette coupe est très originale entre fluidité de l’allure et rigueur de l’origami.

  • Atypie dit :

    Les mots sont beaux et cette nouvelle blouse aussi. Les modèles de la nouvelle collection sont vraiment très rafraîchissants, ils changent de ce que l’on peut trouver ailleurs et partout…

  • M comme maman dit :

    J’aime la mise en page, le graphisme, le style!

  • M comme maman dit :

    j’aime bien ton blog!

  • Za dit :

    Tu me donnes envie d’épousseter ma machine à coudre et de peut-être m’y remettre. Je suis séduite et j’attends ta version de Denver avec impatience.

    • Annie dit :

      Merci beaucoup Isabelle! J’espère que tu as vite fait bien fait épousseté ta machine que l’on retrouve tes si jolies créations…puisque l’été nous a fait faux bond (moi aussi j’ai quelques rdv manqués à mon actif;) ) tenons nous prêtes pour l’automne et l’hiver!

  • Armide dit :

    La nouvelle collection de C’est Dimanche m’a vraiment donné envie, j’attendais quelques expériences sur la toile. Ta version est vraiment très jolie, elle met à l’honneur le tissu et la coupe du modèle. Surtout, ce haut te va super bien, j’adore.

  • Gasparine dit :

    Je lis toujours ton blog avec beaucoup de plaisir, mais je dois dire que ce billet est particulièrement joli ! La blouse, bien sûr, et ce petit détail charmant sur le devant, mais aussi ta façon de la présenter et de raconter cette expérience … Un vrai conte à savourer 🙂

  • Hélène dit :

    Une autre superbe découverte! L’empiècement origami fait toute la différence. Il est vraiment magnifique ce petit haut et il te va à ravir. Vous dites loose en France, nous on dit ample au Québec. Qu’importe, j’adore le style court et ample associé, comme tu l’as fait, à un jean moulant (vous dites skinny) ou à une jupe crayon (vous dites probablement pencil… ;). L’allure est totalement actuelle, photographiée encore et encore dans les rues de New York par des blogueuses de mode comme Garance Doré.

    • Annie dit :

      Ah chère Hélène, j’aime d’autant plus ton commentaire, que c’est un précieux rappel à l’ordre. J’aimerais parler parfaitement anglais…et parfaitement français. Pour ce qui est de l’anglais, on est encore très loin de la perfection même si je suis amenée à le parler tous les jours. Quant au français, j’ai à l’origine fait des études en lettres classiques et ma langue maternelle est une langue qui m’est très chère. J’ai horreur de l’écorcher et d’habitude j’essaie de faire attention. Et en voilà que je me laisse aller à dire loose! Ici les magazines féminins sont désormais écrits dans une langue étrange qui ne relève ni de l’anglais, ni du français…une sorte de monde en globish ont les fashionistas ont toujours le « it bag » du moment, où va dans des nails bars, et où l’on devient le people de la week. Bref…cela devient parfois compliqué de retrouver ses mots : nous sommes constamment pollués par des mots anglais que les anglophones n’utilisent même pas eux mêmes. Là par exemple, je me demande comment correctement traduire en français la notion de cropped top;) si tu as une idée, je suis preneuse!

      • Hélène dit :

        Oh Annie! Il n’y avait vraiment aucun sarcasme ni rappel à l’ordre dans mon message. Juste une observation sur l’usage du français de chaque côté de la grande flaque qui nous sépare. En fait, ton blogue est l’un des rares que je lis de bout en bout. Il y a beaucoup de délicatesse dans ton écriture, tout comme dans ton style vestimentaire. J’adore. Pour ce qui est du fameux cropped, on n’a rien trouvé de mieux que court, mais entre nous, c’est assez clair, tu ne trouves pas? Au plaisir de te lire!

  • mathilde dit :

    Quelle belle plume… Me voilà toute rêveuse après la lecture de ton article.
    Moi qui m’étais assise devant mon écran en me disant : « juste cinq minutes, après je reprends la litanie lessive-popotte-ménage-petits pots » (que je m’astreins à chaque sieste de mon bébé), me voici les yeux pleins de belles images, de douces couleurs, et l’esprit tellement léger…
    Chaque fois que je te lis, je mets un peu de temps à retrouver la réalité, et après cet article, je crois qu’il va m’en falloir encore d’avantage!
    Une tisane et le chat sur mes genoux pour prolonger un peu le rêve en regardant le beau catalogue C’est dimanche, voilà ce qu’il me faut. Le reste attendra.
    Merci pour ce doux moment!

  • J’aime beaucoup le blog et les créations de soeur Alma. Mais là, non je n’adhère pas à cette coupe ample. Par contre j’aime l’origami que je verrais très bien sur une coupe plus près du corps.
    Ta plume et tes photos sont magnifiques et donc c’est quand même un plaisir de découvrir ce modèle (même s’il ne me plaît pas !)
    @bientôt Annie
    PS : tu t’affiches sur IG et pas ici (yeux floutés !) nan mais c’est quoi ça !! 😉

  • Je suis partagée entre cette magnifique encolure et le côté un peu trop loose pour s’adapter à ma morphologie … Mais sur toi c’est ravissant !

  • Nadège dit :

    Très jolie ta version de l’Osaka, elle m’a permis de découvrir Denver. J’ai hâte de voir ta version!
    Tout comme Camille je trouve un peu étrange tes photos aux yeux brouillés.
    Tes billets sont toujours aussi agréables à lire et joliment illustré par les photos. Vivement le suivant! 😉

  • ModSweetMod dit :

    Il est beau cet osaka!
    J’ai hésité à le prendre, mais ce sera pour la prochaine commande peut être en même temps que denver petit gars

  • Coco dit :

    Très jolie cette blouse, avec le petit détail qui fait bien.

  • Sew easy dit :

    Merci pour cette belle découverte, tout comme vous que je pensais que « C’est dimanche » n’était destiné qu’aux enfants…Votre osaka est magnifique cousu et superbement conté ! Encore un billet joliment écrit !

  • Machmalau dit :

    Coucou Annie!
    Alors pour être sincère, bien que ta blouse soit charmante, je n’aime pas du tout! Mais c’est une question de style, cette coupe ne me correspond pas du tout…
    Par contre, merci pour ce fabuleux article !!! J’ai adoré te lire, tu m’as bercé délicatement et ton article est rythmé d’une façon que j’affectionne tout particulièrement. Merci pour ce moment de détente, hate de te retrouver pour découvrir Denver !

    • Annie coton dit :

      Coucou Laura la jolie diplômée 😉 c est vrai que ce type de coupes loose on peut ne pas aimer du tout….j’aime beaucoup ce modèle sinon je ne l aurais pas cousu mais je pense qu’Osaka divise plus que Denver! J espère que ça te plaira plus le prochain coup;) et ton blog alors, toujours en projet?

  • Camille dit :

    Très jolie réalisation !
    Si je peux me permettre une remarque sur les photos, je trouve très dommage de te brouiller les yeux. Les photos sont très jolies voire poétiques et, cet espèce de bandeau flou au niveau des yeux gâche un peu la photo, et me refroidit.
    Depuis le temps que l’on voyait ton chapeau avec le ruban liberty, je me demandais quand est ce qu’on allait voir ta frimousse, et en automne/hiver il est plutôt rare de porter ce genre de chapeau donc je t’attendais au tournant 😉

    Après ce n’est que mon avis et je comprends tout à fait que tu es envie de préserver un certain anonymat.

    J’aime beaucoup tes réalisations, et ton blog de manière générale.

    • Annie coton dit :

      Chère Camille,
      Tu as raison ! C est un peu sordide et effrayant ce flou. Habituellement j évite mais je voulais que l on voit clairement l’encolure d Osaka et en me coupant la tête j’avais tendance à couper le début de l encolure aussi! Soyons honnête je suis la première à préférer voir la jolie frimousse des bloggeuses sur les photos et je me cache un peu moins sur IG et dans la vraie vie…mais je n y peux rien, je déteste les photos, habituellement je suis plutôt derrière l appareil que devant;) cela dit…j ai tout une myriade de couvre chefs qui attendent les premiers frimas : je te promets bientôt le retour du chapeau! Un grand merci pour ton si gentil message et ta franchise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.