Jupe #2 : Bourgeoise Bohème

Encore une histoire de tissus!

Il y a quelques mois, j’avais repéré la très jolie Chardon fleurie de Julie (Jolies Bobines) et je m’étais aussi mise en quête d’une belle étoffe à fleurs. Un peu plus tard, c’est Anne (Romanne Couture) qui m’acheva à nouveau avec sa version plus hivernale mais toute aussi fleurie de la jupe chardon….et pendant ce temps, je n’avais toujours pas trouvé le tissu à fleurs idéal selon mes exigeants critères.

Pour la jupe Chardon, exit le Liberty : à moins de dilapider l’argent du ménage dans un velours Liberty of London, le tombé Tana Lawn ne conviendrait pas. Comprenez donc, le Liberty évoque plutôt le charme discret du jardin anglais lorsque sonne le tea-time.

Exit aussi le tissu hawaïen. Ai-je vraiment besoin de me justifier ?

Exit enfin les délicats motifs fleuris des tissus japonais : l’éclosion des cerisiers est un moment trop délicat, trop intérieur pour convenir à ma chardon virevoltante.

IMG_0699    IMG_0740

Soyons donc un peu réalistes, ma Chardon (ce très joli patron de Deer and Doe que vous trouverez ici) ne pouvait s’accorder qu’avec des fleurs sauvages aux accents slaves, de celles qui vous font penser aux cours des datchas dans la torpeur du mois d’août. Mais je m’emporte. Reprenons.

Après de longs mois de quête, je désespérais de trouver l’étoffe parfaite…mais un jour de pluie, alors que je m’étais réfugiée – par le plus grand des hasards évidemment –  chez Sacrés Coupons, le voilà mon tissu ! Coincée par l’averse, je n’eus guère d’autres choix que de faire mon acquisition pour passer le temps. Et ce n’est pas peu fière que je rentrais à la maison, tout à ma joie de dévoiler mon tissu à Monsieur mon mari (qui a le bon goût d’être concerné par mes acquisitions de tissus…ou de prétendre l’être). Quelle ne fût pas stupeur quand il me demanda mi-étonné mi sarcastique si je comptais coudre des rideaux. Rendez-vous compte : mes fleurs sauvages des steppes russes ! pour des rideaux !

Sans plus me préoccuper de l’amoureux, j’ai donc filé à ma machine et me suis concentrée pour faire de magnifiques plis inversés et d’étonnants ourlets invisibles. Et la voilà prête pour la fin du mois de février ma jolie jupe slave qui parade entre les bottes de paille et les photinia du jardin. Le photographe (fonction occupée par le Monsieur mentionné plus haut dans cet article) a finalement estimé que cette jupe me donnait l’air « d’une bobo vaguement élégante ». Quant à moi, j’emmène ma jupe voir Oncle Vania au Théâtre de la Ville la semaine prochaine. Bourgeoise-bohème et slave, la Chardon y fera sûrement bel effet !

Le nécessaire  :

NécessaireDescriptionCoût
Tissu et fournituresune gabardine de coton fleurie trouvée chez Sacrés Coupons9€
PatronJupe Chardon par Deer and Doe, en taille 3812.80€
Modificationsun ourlet invisible a remplacé le biais rapporté initialement prévu

 IMG_0697

 

IMG_0733

Our Rating

7 Confort

8 Style

10 Rapport Qualité/Prix

8 Envie de la porter ?

18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.