Les machines #1 : la Pfaff Expression

Il y a un an j’ai eu la chance de pouvoir changer de machine…une petite révolution dans ma vie de couturière! Hélas, lorsque j’ai cherché des avis d’utilisateurs ou d’utilisatrices éclairé-e-s, j’ai trouvé très peu de choses en français. Peu de temps après l’achat de ma nouvelle machine,  Mathilde du blog Félicie à Paris faisait la revue détaillée de sa nouvelle machine : c’était exactement le type de renseignements que j’avais cherchés en vain quelques mois auparavant. Je me suis donc dit que les billets qui vont suivre sur mes machines à coudre et surjeteuse pourraient être utiles à quelques un-e-s d’entre vous. Je ne souhaite pas faire de publicité particulière pour une marque plutôt qu’une autre et les trois machines que je compte présenter sur ce site sont toutes de marque différente! Je ne suis donc sponsorisée par aucune marque pour ce type d’articles;)

Commençons par la machine la plus importante à mes yeux : il s’agit de la Pfaff Expression 150th Anniversary, modèle produit par la marque Pfaff entre 2012 et 2013 en édition limitée pour son cent-cinquantième anniversaire. Ce modèle n’existe donc plus mais présente les principales caractéristiques de la série Expression de Pfaff. Le modèle Expression 3.2 en vente actuellement est assez proche de celui que j’utilise…Il est plus récent, donc plus moderne, mais se situe dans la même gamme de prix.

Cette machine fonctionne entre quatre et dix heures par semaine. Je crois qu’on peut donc parler d’une utilisation certes amatrice mais intensive. Je la possède depuis un an et demi et je n’ai jamais rencontré le moindre problème.

  • Aspect et ergonomie de la machine

pfaff_Expression_8

La Pfaff Expression est loin d’être un modèle compact. C’est une machine qui a l’air (et qui est) grande et robuste. Si vous avez peu de place, ce n’est pas le modèle qu’il vous faut. En revanche, si vous pouvez accueillir cette machine de 46 cm de large sur votre plan de travail, sa taille peut être un vrai avantage. En effet l’espèce de couture est très vaste et permet de passer de grosses pièces sous l’aiguille sans avoir besoin d’ajouter une table d’extension. C’est du reste ce sentiment d’espace qui m’avait donné envie de tester les machines Pfaff.

La machine pèse 13 kilos…ce n’est donc pas une machine que vous déplacerez tous les jours. En revanche, cela lui lui évite de vibrer…ce qui est très agréable! Le poids est aussi le prix à payer quand on préfère les solides pièces de métal au plastique. La machine dispose néanmoins d’une poignée escamotable et d’un étui en plastique  qui vous permettent de la déplacer si besoin. Pfaff_expression_7

J’étais ravie du nombre de rangements de ce modèle. Je peux ranger une vingtaine de canettes et autant de pieds presseurs sans problème. J’ai aussi pu caser tous les outils nécessaires à l’entretien, mon découd-vite et mon coupe-fil et il me reste encore un peu de place.

pfaff_Expression_10

pfraff_expression_1D’un point de vue ergonomique, je suis donc ravie de cette machine et ne lui ferai qu’un reproche : l’éclairage de la zone de couture est insuffisant pour une machine dans cette gamme de prix. Je suis exaspérée par cette petite lumière jaune par la faute de laquelle j’ai toujours l’impression de ne pas voir clair….notamment quand je couds sur du  noir! Ce défaut a été corrigé sur la machine Expression 3.2 en vente actuellement : un éclairage lumière du jour a été mis en place, ce qui me rend très jalouse!

  • Fonctionnement

Avec cette machine, je suis passée dans la joie et la bonne humeur à l’électronique. Ah le doux bruit du silence…je ne m’en lasse pas et mon entourage non plus. Mon mari n’a plus l’impression de vivre dans un hall de gare. C’est peut-être mon côté geekette qui s’exprime, mais j’adore régler mes points à partir du clavier numérique. Je peux aussi recentrer mon aiguille, régler ma vitesse de couture, et gérer l’ensemble des réglages de la machine depuis le menu électronique. Seul le réglage de la tension du fil d’aiguille s’effectue grâce à une molette mécanique.

Pfaff_expression_6

Je parie que beaucoup d’entre vous me comprendront : je suis une fan absolue des boutons marche arrière et point d’arrêt! C’est très pratique…et le point d’arrêt de la machine permet de finir une couture beaucoup plus proprement qu’avec un simple aller-retour.

pfaff_expression_3

Lorsqu’on sélectionne un point l’écran de la machine a le bon goût de vous conseiller sur le pied presseur le plus approprié. Tous ces pieds m’étaient fournis avec ma machine. J’ai simplement complété ma gamme de 14 pieds par un pied à fermeture invisible. Les pieds que j’utilise le plus sont les suivants :

  1. le pied pour faire un point droit
  2. le pied à boutonnière automatique (système Sensormatic) : ce pied est mon meilleur ami…je couds beaucoup de chemises et la couture des boutonnières est un moment bien moins angoissant depuis que je possède cette machine. Je sélectionne le type et la taille de ma boutonnière, je mets le pieds en place et j’appuie sur la pédale…la machine fais le reste! Tout se passe sans encombre…
  3. le pied à fermeture éclair invisible
  4. le pied à passepoil (pour la pose du passepoil et des fermetures non invisibles)
  5. le pied à ourlet invisible

pfaff_expression_4

Ce classement vous donne une idée des points que j’utilise le plus…le point droit, (soit dit en passant, le point droit Pfaff est d’une magnifique régularité, Je ne me lasse pas de l’admirer) le point élastique, les six points de boutonnières, et les points à ourlet invisible. C’est donc l’occasion de me rendre compte que j’utilise régulièrement environ 10% des points disponibles sur ma machine. Cela s’explique sans doute par le fait que je ne fais pas de matelassage (quilting et autres) et assez peu de broderie fantaisie.

J’ai désormais une surjeteuse : néanmoins cela n’a pas toujours été le cas et cette machine m’a permis d’améliorer les finitions avec ces nombreux points de surjet et de surfilage.

  •  Zoom sur le double entraînement : la vraie différence des machines Pfaff

Pfaff_expression_5

Si j’ai choisi cette machine, ce n’est pas pour le système IDT (le double entraînement donc)…mais parce qu’elle offrait de nombreux points, qu’elle était silencieuse, que j’étais conquise par son ergonomie, que j’aimais le point Pfaff et qu’en terme de rapport qualité/prix j’avais le sentiment que c’était le meilleur choix au moment où j’ai fait mon acquisition . Ce ne sont pas de mauvais critères. Cela dit, après un an d’utilisation, l’un des avantages majeurs de cette machine me paraît être le double-entraînement.

Le double entraînement, c’est simplement ce petit bras noir que vous distinguez sur la photo du dessus, juste derrière le pied de biche. Ce pied noir entraîne le tissu en même temps que les griffes d’entraînement. Grâce à ce système escamotable, ma machine avale sans aucun problème tous les types de tissus et d’épaisseur. J’ai pu replier un jean quatre fois (soit huit épaisseurs) et ma machine n’a pas moufté. Je pensais que l’IDT était un gadget et c’est loin d’être le cas. Grâce à ce système j’ai fait d’énormes progrès en couture : comme il est plus facile pour moi de gérer les tissus, je peux me concentrer sur le reste : le soin à apporter aux finitions, la régularité et la précision de la couture etc…Bref, il s’agit pour moi du point qui pourrait vous pousser à choisir Pfaff plutôt qu’une autre marque dans la même gamme de prix.

  • En bref

Je ne regrette ni le choix de la marque Pfaff, ni le choix du modèle. À l’époque j’avais beaucoup hésité avec la ligne Ambition. Je pense que le coût supplémentaire induit par le changement de gamme en valait vraiment la peine et j’espère bien garder ma machine une ou deux décennies. J’espère ne pas avoir oublié d’évoquer des points qui vous sembleraient importants. Dans tous les cas, n’hésitez pas à me poser la moindre question en commentaire, je vous répondrai le plus vite possible : je sais combien le choix d’une machine à coudre est impliquant pour les couturières et couturiers;)

En brefDescription
Avantages- Le double-entraînement (système IDT)
- Les boutonnières électroniques (système Sensormatic)
- La beauté du point Pfaff
Inconvénient- l'éclairage
- l'éclairage
- encore l'éclairage
CoûtJ'ai profité d'une période de promotion et de plusieurs coupons de réduction. Cette machine valait environ 1200 euros et je l'ai eue pour 990 euros avec la table d'extension et 10 bobines Madeira!

 

Our Rating

8 Rapport qualité/prix

7 Ergonomie

8 Durée de vie

9 Fonctionnalités

46 commentaires

  • Fourrage dit :

    bonjour , je viens de lire votre post et comme vous je suis contente de ma machine , c ‘est une expression 2.0 , mais je n ‘arrive pas a utiliser le pied boutonniére , j ‘ai cassé 2 aiguilles !! pouvez vous me donner un petit conseil s ‘il vous plait .Je vous remercie par avance .

  • lamadelaine dit :

    Bonjour,
    un grand merci pour tous ces renseignements qui me sont trés précieux dans le choix d’une future machine à coudre et à broder.
    Mes exigences ? j’en ai deux : le piqué libre et le double entraînement efficaces !
    Pour l’instant, j’hésite encore entre les marques PFAFF et BERNINA. La marque PFAFF me conviendrait mieux car je couds beaucoup de soie et le système IDT double entraînement serait sûrement mieux pour mes travaux de bordure. Je dois faire des ourlets de soie, le roulotte prend trop de temps mais je n’ai jamais essayé ce type de travaux à la machine.
    J’hésite encore car la Bernina possède le système BSR pour le piqué libre qui semble trés intéressant et la Bernina est parfaite pour son système IDT.
    D’où deux questions ! que pensez vous du piqué libre sur votre machine PFAFF ?
    et les notices d’utilisation sont elles traduites en français.
    Merci encore pour vos précieux enseignements et renseignements
    Imelda

    • Nanie St Cirq dit :

      Bonjour,

      Un mari gentil m’a offert une expression 3.2 il y a deux ans maintenant. Moi qui fantasmait sur PFAFF, qui l’ai saoulé avec la Pfaff de ma mère etc, etc…. je l’ai eue ! Ma joie fut de courte durée. L’IDT est super, c’est exact. Le piqué libre va bien, j’en conviens. Mais, il y a un mais …. Le silence dont Annie Cotton est ravie, n’a fait que passé sur la mienne. Lorsqu’elle pique ou brode, c’est un tank ! mon ancienne Singer Samba 2 l’était tout autant. Je l’ai faite révisée par un vendeur PFAFF sur Toulouse. Elle est restée silencieuse lors des 3 premières utilisations et le boucan est revenu. Alors un bon conseil, avant de faire l’acquisition de n’importe laquelle des deux marques, demandez à l’essayer avec vos tissus. Les bons vendeurs ne vous le refuseront pas. Ainsi vous saurez que choisir. Et surtout, pas d’achat sur Internet (c’est ce qu’à fait mon cher et tendre) résultat il me faut faire deux cents kilomètres pour avoir un revendeur ou un atelier PFAFF, le temps de la garantie. Bon courage, bon achat.
      Nanie

      • lamadelaine dit :

        Merci pour votre réponse
        Finalement, j’ai orienté mon choix vers la marque PFAFF (mes hésitations du départ entre marques Bernina ou Pfaff), sauf que Bernina propose des modèles chers en comparaison avec PFAFF. J’ai mis des jours à comparer par rapport à mes exigences : piqué libre, pied à feutrer, agrandissement des motifs, couture sur étoffe trés fines ou épaisses, entrainement du tissu etc…
        Reste à choisir le modèle ! Encore des réflexions de quelques semaines avant de me décider et je vous dirai où j’en suis pour vous faire part de mes remarques.
        Je dois aller voir les modèles chez ADY Montpellier, notamment essayer le modèle performance 5.2

  • Co dit :

    Svp, qui peut me parler de la Singer Stylist 9100 ? Séduisante à vue, mais le made in china et les remarques anti Singer m’effraient pour 950 €.

  • Nina dit :

    Bonsoir,

    J’ai enfin apprivoisé ma Pfaff Expression 3.5 qui est très bien, mais je voudrais savoir pourquoi le chiffre de la tension qui est affiché par défaut de 4.6 ne change pas quand je la diminue. Cela ne me permet pas de savoir quelle tension s’exerce alors et cela ne me guide pas. Est-ce normal ? Je ne trouve nulle part d’explication. J’utilise bien sûr la roue + ou – mais je ne vois guère de différence et toujours 4.6.
    Merci de me renseigner si vous en avez la possibilité.
    Mon message dernier est resté sans réponse hélas déjà une fois.
    Bien à vous,
    Nina

  • Nina dit :

    Bonjour,
    J’ai trouvé vos commentaires très intéressants et je viens d’acheter la Pfaff Expression 3.5. Hélas, je ne parviens pas à régler la tension très lâche sous le tissu, ni à régler la vitesse ! La machine démarre très lentement et s’arrête ! Je suis désespérée ! Je n’y comprends rien aux explications ! Si vous vouliez bien me conseiller, ce serait vraiment d’un grand secours !
    Merci par avance !
    Bien cordialement,
    Nina

  • Mylou dit :

    Bonjour
    J’ai un petit souci avec les griffes d’entrainement sur l’expression 3.2 que j’ai abaissé en poussant le levier à droite toutefois en repoussant vers la gauche malgré plusieurs tentatives impossible de relever les griffes d’entrainement.
    Merci d’avance

  • Nanie St Cirq dit :

    Bonjour Annie. Merci pour ce bel article sur l’expression 3.2. Je l’ai achetée en automne dernier par internet. Il que émerveillée par la « bête de technologie  » j’ai quelques soucis. Il y a 30 ans que je couds avec une singer qui vient de rendre l âme.mais celle là me fait perdre mon latin.
    La canette fait un bruit d enfer dès que la vitesse de couture augmente un peu. Peut être que c est moi qui ne sait pas la caler correctement. J aimerai savoir comment bien faire car du coup elle est très bruyante. Merci de votre aide. Bien cordialement

  • mautalent dit :

    bonjour

    j ai une machine a coudre PFAFF quilt expression 4.0
    lorsque je appuie sur l

  • veia dit :

    Aaaah pfaff… J’ai commencé mes cousettes avec une pfaff 1197, elle a maintenant quelques dizaines d’années mais ne failli presque jamais! Je voulai une bernina aussi vieille que celle de ma mère. Puis ma grand mère ma donner sa pfaff aussi vieille et franchement lune comme l’autre valent la peine!

  • Voilà une excellente machine ! De mon côté, j’ai une BROTHER FS-40 assez similaire à la tienne. A la différence que j’ai beaucoup moins de place pour le rangement, et j’ai du investir dans une boîte « range-canette ». Il est vrai que la lumière jaunâtre peut être un sacré handicap :S
    Trouver une machine avec un bon rapport qualité/prix devient de plus en plus rare -_-
    PFAFF et BROTHER ont une réputation certaine maintenant, alors que SINGER à l’inverse n’est plus vraiment dans la course.

  • SMECo dit :

    Bonjour,

    J’ai plusieurs questions… J’espère que vous pourrez prendre le temps d’y répondre.
    1. Pour environ 30 vêtements d’enfants (6 mois à 10 ans) par mois, est-ce qu’un modèle de machine à coudre familial est suffisant ou faut-il passer dans du professionnel ?
    2. On me conseille d’avoir :
    – une machine à coudre point avant car dans les modèles que j’aurai à faire il n’y a pas de points de broderie;
    – une machine pour surjeter ;
    – une machine pour faire les boutonnière.
    Comme maintenant le matériel n’est plus conçu pour durer, je me demande s’il ne vaut pas mieux un bon modèle familial (Pfaff ? Bernina ?) faisant le point avant et l’ourlet invisible ainsi que les boutonnières.

    Qu’en pensez-vous ? Si vous me conseillez une Pfaff, plutôt quel modèle ? Et quel modèle pour la surjeteuse ?

    Un immense merci pour les réponses que vous m’apporterez.

    SMECo

  • Jennyfer dit :

    Bonjour,
    tout d’abord merci pour ton article il est très intéressant.
    Je débute en couture et aimerai acheter (ou plutôt me faire offrir 😉 ) une machine que je puisse garder longtemps et avec laquelle je ne sois pas limitée. J’ai donc été voir le revendeur le plus proche de chez moi qui m’a fortement conseillé une machine Pfaff.
    En revanche à l’écouter, il n’y a que la créative (3.0) qui fait de la broderie (elle coute aussi 800€ de plus que la quilt expression 4.2 –‘).
    Mais à t’entendre (ou plutôt te lire) j’ai l’impression que la expression fait aussi des points de broderie.
    Du coup étant novice je m’y perd un peu :/ Et si c’est le cas, qu’es ce que la créative a de plus que la expression 4.2 ?
    Merci d’avance.

  • khoudja dit :

    Bonjour, merci pour cet article fort intéressant. Je me lance dans la couture dans le but de créer des pochettes, sacs et recouvrir des panier en paille. Le but étant de prendre des cours de couture et me lancer dans la vente par la suite. Pouvez vous s’il vous plait me conseiller pour mon choix de MAC entre BERNINA, PFAFF, BROTHER et autres je suis perdue. Et si PFAFF dois je prendre une indus ou l’ambition suffit?
    Merci pour votre réponse.

    • Annie dit :

      Bonjour Khoudja, le mieux est de vous rendre en boutique et d’expliquer vos besoins à un conseiller ou une conseillère qui saura vous orienter. Il est important d’essayer les machines pour savoir avec quelle marque on est plus à l’aise. Les marques que vous citez, notamment, pfaff, bernina, elna, ou janome, sont toutes de bonnes marques.

  • jahnoula dit :

    oups j ai envoyé avant de finir d’écrire
    donc j ais aussi la chance d’avoir une mère qui me cherche une professionnelle point droit et j ai déjà une surjeteuse pro.
    c’est donc pour les point spéciaux ….que je cherche une Electronique.
    je suis aussi intéresse par l Expression 3.2
    ma peur c est le suivis après l’achat, quand c’est par internet ça doit être plus dure qu’avec un êtres humain avec qui on peux parler ou ce voir.
    breff je déprime un peux a trouver la perle rare
    merci d’avance

  • jahnoula dit :

    Bonjour ,
    je suis a la recherche d’une nouvelle machine a coudre pour passer d’une mécanique qui m enquiquine iii a une électronique qui fille comme l’éclaire.
    Un vendeur m’a présenté une singer stylist 9100, une de vous la connait?
    J’avoue que c’est un dure choix surtout a ce prix .
    sinon pourriez vous me faire savoir ou vous en êtes avec vos machine a l’heure d’aujourd’hui, si elles sont toujours aussi bien ou si le problème avec l’expression 4.2 c est réglé .
    si l’envie vous inspire de m’aider dans mes recherche voici ce pourquoi je m’en servirais:
    je fait de l’art couture, c’est donc presque quotidiennement que je vais m’en servir, même si j’ai trois enfants et que ce ne sera pas toujours possible
    je travail beaucoup des tissus comme le jersey les lainage

  • Dany dit :

    Je viens d’acheter une Pfaff Expression 4.2 et j’en suis horriblement déçue : cette machine ne sait faire que du point droit!
    Impossible de surfiler un tissu normal avec le zigzag, même avec du fil Metler : ça roulotte! Il faut que je diminue la tension du fil de 4,6 (standard) à 1,4 pour obtenir quelque chose d’à peine potable, plutôt moins bien que ma vieille Singer.
    Les boutonnières nécessitent systématiquement un entoilage, ce qui ne les empêchent pas de froncer,
    Je suis en train d’abandonner les points fantaisie : ils ne fonctionnent correctement que sur de la toile à jean!
    Et la vendeuse de Toulouse (Mme Sanchez) prétend que la machine fonctionne de façon optimale : circulez, il n’y a rien à voir maintenant que la vente est terminée.
    D’après elle, il ne faut utiliser que du Metler très haut de gamme, et s’il n’y a pas la couleur, on s’en passe.
    Comment Pfaff peut-il mettre sur le marché du matériel aussi médiocre?
    Avez-vous ce genre de problèmes avec vos machines?
    Merci d’avance pour vos réponses car je suis perdue : nous venons d’investir 1 400€ dans une machine qui fonctionne moins bien qu’un modèle grande distribution à 150€!

    • Annie dit :

      Bonjour Dany,
      Je suis bien désolée de cette histoire. Ma pfaff est un peu moins perfectionnée que la vôtre et pourtant elle n’a pas tous les problèmes que vous me décrivez et j’en suis très satisfaite. Les échos que j’ai pu lire ici et là sur la pfaff 4.2 étaient aussi très bons. Tout porte à croire que votre machine est défectueuse, quoi qu’en dise votre vendeuse (et en général j’utilise du fil gutmann ou du fil france duval stalla…on est loin des prix du fil metler)
      Quand avez-vous acheté la machine? pouvez-vous encore la rendre? Elle est normalement sous garantie? Votre vendeuse a des obligations de conseil qu’elle doit respecter….

    • MDA dit :

      Bonjour,
      J’ai acheté une PFAFF Expression 3.2 il y a deux jours et je constate la meme chose.
      Pas moyen de faire le moindre point sans problème de qualité. Même le point droit fait des siennes!!!!.
      En changeant la tension, en changeant de type de tissue la taille des points et que sais-je encore, rien n’y fait.
      Maintenant, étant tout à fait debutant, je ne me prononcerais pas sur la qualité de la machine, mais je vais aller chez mon revendeur au plus tard demain pour faire verifier la machine. (J’ai déjà acheté une brodeuse et une surjetteuse chez lui, il est vraiment compétent).
      Je vous tiendrai au courant.

    • MDA dit :

      Voilà, je reviens aujourd’hui de chez mon détaillant. La pfaff expression 3.2 fonctionne à merveille. C’était une « petite » erreur de préparation du fil canette et du placement de la canette.
      Tout est parfaitement rentré dans l’ordre. J’ai re-testé tous les points que j’avais essayés avant et c’est franchement le jour et la nuit.
      J’ai parlé à mon revendeur du commentaire fait par votre vendeuse de Toulouse il était littéralement « estomaqué ». Je crois que vous devriez aller voir chez un autre vendeur (plus sérieux) de plus mon revendeur m’avait conseillé du fil Gutenberg et ça fonctionne (maintenant) du tonnerre.
      En tout cas pour ceux ou celles qui habitent Bruxelles, je vous conseille le magasin: Singer Chaussée d’Ixelles.
      Il y a là un service après-vente incroyable.

      • LEGUAY dit :

        Bonjour
        Je viens d’acheter la PFAFF 3.2 et je rencontre le même problème sauf que la canette est bien positionnée toujours la main sur la roulette de réglage de la tension, je craque.
        Que me conseillez vous ?
        Remerciements

    • Mamy dit :

      Bonsoir Dany

      je souhaite acheter une machine Pfaff et bien que votre résumé date de 2014 , j’aurai aimé savoir si les problèmes que vous avez eu ont été résolu, car demeurant dans une vallée pyrénéenne je n’ai d’autres solutions que de m’adresser sur Toulouse et notamment la maison Sanchez que j’ai trouvé sur internet .Mais je trouve peu commerçant la réponse de cette vendeuse et du coup ça me « refroidit  » un peu. Merci d’avance pour votre réponse

  • Béatrice dit :

    Il faut que j’apporte ma machine Pfaff Expression 2 chez la personne qui me l’a vendue. Le problème est qu’il faut que je fasse deux fois 120 kms
    pour aller la porter et la rechercher. Annie : j’ai regardé tes oeuvres, j’adore le corsage avec la lavallière – tissus Agnès B – et la veste courte faite avec du tissus Hermès, c’est tout à fait mon style. Cela dit, tu devrais te lancer dans la littérature, écrire puisque cela devrait être ta vocation et puis quel plaisir de ne pas trouver de fautes d’orthographe. On sent que tu écris avec un immense plaisir.
    Je suis allée dernièrement chez Euro Dif pour acheter du tissu afin de me faire des jupes, on m’a répondu : on ne fait plus de tissu d’habillement, les femmes ne cousent plus !! Je n’en croyais pas mes oreilles et j’ai conseillé à la vendeuse d’aller sur internet et de constater que bcp de femmes se sont mises à la couture. J’habite dans un coin (magnifique) mais alors quelle galère pour trouver une réparateur de machine à coudre, un ophtalmo, un dentiste qui te fait patienter pendant 6 mois pour avoir un malheureux r.v.

    • Béatrice dit :

      Ca y est, j’ai trouvé l’origine des problèmes que j’avais avec la broderie. Il aurait fallu que la personne qui m’a vendu ma machine attire mon attention sur le fait qu’il faut toujours utiliser le même diamètre de fil sur la canette et sur la bobine. Jamais je n’aurais pu penser que mes problèmes venaient d’un simple détail et pourtant de taille. Tout est bien qui finit bien.

  • claraines dit :

    Bonjour,

    Vous savez qu’à ce prix là, vous auriez pu vous acheter une machine à coudre industrielle !
    Et là pas de problème de double entrainement, elle avale les bords sans problème. Electronique, elle ne fait pas de bruit et on peut même régler la vitesse comme sur les familiales. Le point d’arrêt se fait automatiquement avec la pédale.
    Inconvénient : la machine est fournie avec la table mais vous avez aussi besoin d’une table pour poser votre machine ?
    http://www.francemachinesacoudre.fr/DDL-8700-7-WB-SC920-M92-CP180A-JUKI-Machines-a-coudre-PROFESSIONNELS/p/4/306/602/

    Prix 1200euros

    • Béatrice dit :

      J’ai une Pfaff Expression 2 – dans l’ensemble j’en suis contente mais attention aux épaisseurs, elle n’aime pas.
      Je voudrais savoir si vous avez des problèmes avec quelques points de broderie principalement le n° 61 point que j’aime beaucoup mais qui est capricieux car il fait souvent du surplace. On m’a conseillé d’acheter un tissus pécial chez Rascol fait exprès pour éviter que le tissu ne glisse.
      J’ai bien pensé m’acheter une machine industrielle car là j’étais sûre de la qualité mais je ne suis pas une professionnelle et Pfaff était un rêve que je me suis acheté pour malgré tout un certain prix.
      JUKI est japonais ou ??? A l’époque j’étais persuadée que les machines industrielles étaient hors de prix – je vois qu’il n’en est rien.
      Et puis, où trouver les JUKI et avoir une démo ?

      En tous cas merci, ton site est bien fait bravo et j’aimerais avoir ton avis.

      Bonne soirée
      Béatrice

      • Annie Coton dit :

        Je trouve la remarque de Claraines très judicieuse. Je pense qu’elle pourra te renseigner bien mieux que moi puisque c’est une professionnelle de la couture. Cela dit, (et je penserai à le mentionner dans mon prochain article sur mes machines) c’est vrai qu’en tant qu’amatrice, on n’imagine même pas qu’on puisse avoir accès aux machines pro. Je pense garder ma pfaff mais comme à terme j’aurai besoin d’une seconde machine, je réfléchirai sérieusement à l’éventualité d’une machine pro. Je me rends compte que j’utilise essentiellement un point droit et le point pour boutonnière puisque j’ai désormais une surjeteuse. Du coup ce genre de machine robuste et efficace serait idéal dans mon cas. C’est peut être différent si tu utilises beaucoup les points de broderie.

        Pour les points de broderie, je les utilise très peu mais j’ai fait un test et chez moi, pas de surplace.

        Tiens moi au courant de l’avancée de tes recherches!

        • Béatrice dit :

          Bonjour Annie,

          Je fais suite à mon message sur ma Pfaff Expression 2.0
          J’ai fait l’acquisition de Cotton soft persuadée que certains points de broderie ne feraient plus du surplace. Et bien maintenant (mais ce le cotton soft n’est pas en cause) c’est devenu catastrophique le 61 n’avance plus, fait du surplace et même recule – le 40 fait du surplace – 64 – 86 – 81 etc… font n’importe quoi et cela ne ressemble à rien. En désespoir de cause, j’ai envoyé un mail à la personne qui m’a vendu ma Pfaff et j’attends la réponse. J’ai essayé de nettoyer les peluches, bof, cela n’a rien donné. J’ crois que je vais être obligée de la donner en révision mais dans l’électronique rien n’est gagné. J’ai acheté une Pfaff pour être tranquille, espérons que l’on va pouvoir me dépanner. Je n’aimais pas la broderie mécanique mais comme je n’ai pas le temps de la faire à la main, je m’amusais bcp surtout pour les robes de poupée. j’ai brodé aussi le bas de deux jupes une peu tristes, et là mes points n° 40 et 61 fonctionnaient très bien. Je vous tiens au courant de la suite …

    • Béatrice dit :

      J’ai remarqué que dans les usines on utilisait la marque JUKI – pour ma part j’ai acheté une Pfaff car j’en avais toujours rêvé. JUKI sera peut-être la prochaine mais encore faut-t-il bcp coudre à la machine.

  • Masquita dit :

    Vive Jules !

  • Machmalau dit :

    Bonjour Annie,
    Je suis contente de découvrir la machine qui te permet de réaliser de si jolies choses… Tu m’envoies d’autant plus contente que c’est une marque que j’affectionne beaucoup ! Pour le moment, être étudiante oblige, j’ai une machine mécanique basique pour ne pas dire de m**** mais je m’en sors quand même plutôt bien donc je ne vais pas me plaindre. Par contre, j’ai la chance d’avoir une Mamie couturière de profession qui elle a une Pfaff (Triptonic 2020 si mes souvenirs sont bons, elle doit bien avoir une bonne dizaine d’années…) et du coup quand je rentre en Alsace j’ai le bonheur de coudre avec (bah oui, Mamie est tellement contente de me voir coudre comme ça…:)). Je suis toujours impressionnée par le silence de ces machines, que c’est agréable de coudre comme ça ! Et pourtant elle a bien 10 ans !!!! Le système IDT n’était bien entendu pas dessus mais il lui a été ajouté il y a quelques mois. J’avoue ne pas encore m’être rendue compte de son utilité/efficacité et il agace beaucoup ma grand-mère à ses dires… Je pense que je vais tenter d’étudier la chose pour lui faire un petit cours histoire qu’elle en tire le meilleur ! Tu te doutes donc que le jour où j’aurai (enfin) fini mes études et que j’aurai (j’espère) un travail bah… Je craquerai (très) probablement pour une Pfaff… Aaaah vivement ! 😉

    Merci pour ce chouette article, je lis ton blog avec beaucoup de plaisir et d’attention, même si je ne commente pas… Puis tu m’inspires beaucoup dans ma couture, j’aime beaucoup tes goûts et tes associations. Merci de partager tout ça avec nous !

    Belle semaine à toi, Laura.

  • Non tu ranges un découd-vite ? parce que tu en as encore un ?
    Ici Pfaff aussi, expression 1.0

    • Annie dit :

      Tu veux dire après les deux cassés la semaine dernière;)? Sans découd vite je ne suis que l’ombre de moi-même tu le sais bien;)

  • Elodie dit :

    Merci pour ton avis complet ! J’avais lu celui de Mathilde également et j’ai alors fait plus ample connaissance avec cette marque qui me séduit vraiment !
    Pour le moment je suis équipée d’une Brother qui est pas mal mais bon, j’atteins un peu ses limites, notamment lorsqu’il s’agit d’épaisseurs. Et puis j’ai eu l’occasion de coudre un peu avec la Bernina de ma mère et il n’y a pas photo ^^
    D’ailleurs, petite question : est-ce que le double-entraînement te permet de démarrer facilement une couture sur le bord d’un tissu, c’est-à-dire lorsque le pied de biche ne repose pas sur du tissu justement ? Et est-ce que tu arrives facilement à coudre des arrondis ?
    Quant à l’éclairage, tu ne peux pas remplacer l’ampoule par une lumière du jour ?

    • Annie dit :

      Coucou Elodie! C’est vrai que le double entraînement ne permet pas de démarrer aussi facilement que je le voudrais sur le bord du tissu!En revanche pour les arrondis c’est nickel!
      Je vais regarder si je ne peux pas remplacer cette ampoule, c’est une bonne idée! Sinon j’ajouterai une lampe comme on en trouve sur rascol ….
      Le jour où je devrai remplacer cette machine, le plus tard possible j’espère, je crois que j’essaierai Bernina…parce que quand même, Bernina….ca reste un mythe!

  • Pfaff ambition de mon côté et ce sea sans surprise pour tout le monde: j’en suis ravie! surtout que j’ai beaucoup de lumière;) Puis je te emander quel point de surjet tu utilisais avant l’arrivée de dame surjeteuse?

  • sbcréations dit :

    Bel achat !!! C’est un article que j’aurais moi aussi bien aimé lire avant l’achat de ma machine ! J’hésitais entre pfaff et Bernina et j’ai finalement opté pour pfaff qui est tout de même plus « abordable » financièrement que Bernina. Après avoir testé plusieurs machines aux salons derniers, j’ai choisi la Pfaff performance 5.0 et j’en suis plus que ravie ! Par contre il faut savoir que pfaff est dorénavant fabriqué dans les pays d’Asie et que les machines ne durent plus des décennies ! Couturière moi aussi amatrice, je fais env. 10h par semaine de couture. La vendeuse Pfaff a considéré que c’était de la couture intensive et n’a pas pu me garantir une « longue durée de vie » de la machine. Il faut savoir aussi que les MAC sont à présent garanties 2 ans… Sur le site Coudre et broder, 5 ans… donc on verra bien… Pour en savoir plus sur la Pfaff performance 5.0, c’est par ici : http://sbcreationscouture.wordpress.com/2014/01/26/nouvel-espace-couture-nouvelle-machine/

    Après la présentation de tes machines, tu nous montreras ton espace couture ?

  • Micoton dit :

    Merci pour cette revue détaillée! C’est en effet un manque sur la blogosphère, de pouvoir connaître les détails de telle ou telle machine, et surtout le ressenti de leurs propriétaires.
    J’ai récemment essayé les Ambition et Expression en magasin, et je dois dire que je suis conquise. Je me tournais vers Pfaff pour son double-entrainement principal, et je découvre une foultitude de détails et d’avis qui me confortent dans mon choix!
    Juste une petite question cependant : j’ai trouvé que le point d’arrêt des Expression faisait un petit « décrochement » sur le côté. Est-ce que ta machine fait la même chose? Cela n’est-t-il pas gênant?

  • Alice dit :

    Un super article! J’ai quasiment la même machine (pfaff expression 2.0) et je suis tout à fait de ton avis. C’est une machine formidable, qui rend la couture plus facile et agréable. Tout est fluide, silencieux et précis. Je suis total in love…

  • Misty dit :

    Ahh génial, merci de ce retour c’est en gros le modèle que je vise. Je n’ai malheureusement pas autant de temps à la disposition avec un bébé, un travail et la fatigue, mais je couds depuis de nombreuses années et leur est venue de passer à une machine sérieuse j’en ressens le besoin et tous les points que tu mentionnes sont ceux qui me font vouloir le changement ! J’ai donc bien raison, merci !! Et bravo pour tes réalisations, c’est du beau travail et un plaisir à suivre ! À bientôt

  • Cécile dit :

    Très instructif ! Mon petit mari m’offre une Pfaff Ambition pour mon anniversaire (il est bien mon mari hein ? 😀 ) mais achetée sur le net et pas encore reçue, j’ai dû mal à voir des détails…J’imagine qu’elle ressemble un peu à la tienne et j’ai hâte de tester ce fameux double entraînement. A moi le manteau l’hiver prochain !

    • Annie dit :

      Coucou Cécile! Ton mari est parfait (le mien aussi est à l’origine de ce cadeau collectif…ma famille et ma belle-famille ont participé). J’ai eu l’occasion de tester une Ambition lors d’un cours au salon création et savoir faire! Cette machine est une vraie réussite, c’est elle qui m’a convaincue de choisir la marque Pfaff. Et l’avantage par rapport à mon modèle c’est qu’elle est très bien éclairée. Sinon le look est assez similaire et je pense que tu vas vraiment tombée amoureuse de ton nouveau joujou!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.