Pantalon #3 : Sorell se la coule douce à Trani

Les jours avaient passé trop vite : nous avions vu défiler les champs d’oliviers plantés dans la terre grasse et ocre des Pouilles et un peu étourdis par le soleil sur les murs blancs d’Ostuni, aveuglés par la lumière noire qui plongeait sur la mer en faisant scintiller les crêtes d’argent, nous nous étions apaisés…. Et voilà qu’il nous fallait déjà repartir! C’était la fin des vacances et nous errions, attristés et désoeuvrés dans le port de Trani.

Voilà la version « poétique » du voyage. Et elle est loin d’être romancée. Mais passons maintenant à la version burlesque.

Les jours avaient passé trop vite : incorrigible blogueuse, Annie avait rempli sa valise de ses vêtements faits-mains qu’elle comptait bien photographiés parmi les plus beaux paysages italiens. Hélas, arrivée sur place, elle constata avec horreur que la pièce maîtresse de ses bagages avait mal supporté le voyage et ressemblait plus à une serpillère qu’à un pantalon en gabardine de soie. Jour après jour, elle suspendait le pantalon dans la salle de bain en espérant que la vapeur défroisserait le tissu, puis elle l’étendait précautionneusement sur la plage arrière de leur voiture de location. Le pantalon Sorell voyagea ainsi pendant sept jours. Au matin du huitième jour, devant l’inefficacité du  traitement, Annie – dont le cerveau était sans doute un peu ramolli par le soleil de plomb dont nous parlions plus haut- eut une idée lumineuse : pourquoi n’irait-elle pas emprunter un fer à repasser à leur hôtesse du jour. Et là voilà qui repassait sur le coin d’une table de fornica, munie d’une pattemouille de fortune, son beau pantalon de soie. Evidemment ce n’était pas parfait….mais Annie respira : on emploierait cette dernière matinée à prendre des photos dans les jardins et le petit port de Trani, ce serait chouette et rigolo.

sorell_trousers_pauline_alice_annie_coton_4

Allons, trêve de plaisanteries, passons aux choses sérieuses, les vraies présentations de mon nouvel ami, j’ai nommé, le merveilleux, l’inimitable, l’élégant Sorell, premier patron de pantalon de la collection Pauline Alice.

Vous allez me trouver de parti pris, mais sur le papier, Sorell me plaisait déjà puisque je possède déjà deux pantalons à la coupe similaire, un peu années 30, taille haute, androgyne, que je porte sans me lasser. J’attendais donc Sorell de pied ferme et j’avais choisi mon tissu dès février tant j’étais impatiente.

pantalon_sorell

Souvent femme varie…. Pauline m’a envoyée le dessin d’illustration de mon bien-aimé Sorell au mois d’avril.

le pantalon Sorell

Quand je l’ai vu, je me suis immédiatement souvenu que j’avais rangé quelque part (mais où…) une gabardine de soie camel, trouvée chez Bennytex au mois d’août précédent et précieusement conservée pour le projet parfait. J’allais enfin pouvoir mettre en place mon projet secret et machiavélique….incarner moi-même une Paulinette! Et donc j’ai remisé mes tissus achetés pour l’occasion et je les garde pour de futures versions hivernales.

Voilà je m’égare et je ne vous parle que de mes états d’âmes alors que la seule chose qui importe c’est le patron :

sorell_trousers_pauline_alice_annie_coton_2

Elle est quand même incroyable Pauline…il y a quelques mois, elle cousait son premier pantalon pour homme, et voilà qu’elle patronne un modèle soigné, aux finitions et à l’allure travaillées, digne des grandes maisons de couture (et encore, j’ai erré avant-hier devant les vitrines de l’avenue Montaigne et j’ai trouvé leurs pantalons à la coupe un peu semblable beaucoup moins élégants que le modèle pensé par Pauline…en revanche je me suis promis de tenter une version de Sorell en fin drap de laine comme j’ai pu en apercevoir dans les prochaines collections automne/hiver).

pantalon_sorell_trousers_pauline_alice_1  C’est un modèle taille haute avec une ceinture, des passants, une braguette (volontairement montée comme celle des pantalons d’homme pour souligner le caractère masculin-féminin du pantalon), des poches italiennes devant et des poches passepoils ou plaquées derrières. Et parce que Pauline a définitivement la passion des poches, elle a même ajoutée une petite poche à gousset sur le devant en option (je n’ai pas encore de montre à gousset mais cet achat me paraît  soudain très nécessaire).  Comme je suis étourdie, j’ai emporté mon pantalon en Italie en ayant oublié d’ajouter le bouton pour fermer ma poche….la voici donc sans bouton mais avec une boutonnière :

sorell_trousers_pauline_alice_annie_coton_5

(vous noterez que mes plis ne sont pas parfaits mais comme je n’avais pas mon fer habituel je n’ai pas eu envie d’insister et j’ai préféré arranger les choses à mon retour en France)

Caché derrière la poche à gousset vous pouvez apercevoir l’un des plis devant.  Le pantalon présente aussi deux pinces arrière. Jetez un oeil au dessin technique :

dessin_technique_sorell

Le pantalon tient très bien : il est du reste très agréable à porter. Je ne me sens pas du tout engoncée à la taille mais il ne baille pas et reste bien plaqué dans le creux des reins et sur la taille. J’ai mis une ceinture car des passants sont prévus et que j’aime bien les ceintures, mais c’est un choix uniquement esthétique.

La coupe est ajustée au niveau de la taille et des hanches et s’évase progressivement vers le bas à partir de la mi-cuisse. À mon sens on est plus proche d’une coupe année 30 que d’une coupe années 70 parce qu’on est très loin du patte d’eph’ qui s’évase beaucoup plus brutalement.

pantalon_sorell_trousers_pauline_alice_2

 En revoyant les photos, je me dis que j’aimerais bien pousser le côté androgyne jusqu’au bout en prévoyant une seconde version avec un gilet d’homme et une chemise manches retroussées….encore faudrait-il que je trouve un patron de gilet un peu adaptée à une morphologie féminine… Vous en connaissez?

J’ai coupé un 36 de chez Pauline Alice, choix qui m’a demandée assez peu de réflexion puisque je fais 66 cm de tour de taille et 90 cm de tour de hanches, je corresponds donc pile poil au tableau de mesures de Pauline pour cette taille là….et effectivement j’ai l’impression de porter du sur-mesure, je n’ai pas eu besoin de retoucher quoi que ce soit.

Pauline vous donne quelques conseils en matière de choix des tailles dans son article de présentation du modèle.

La coupe évasée et la taille haute peuvent vous désarçonner à première vue parce que l’on a beaucoup vu ces dernières années des pantalons fuselés et taille basse. J’ai vraiment envie de vous conseiller de tenter l’expérience : quand on enfile le pantalon Sorell (et que l’ourlet est fait, sinon ça ne ressemble à rien), on se rend compte que ce type de coupe est très flatteur pour la morphologie : jambes interminables, démarche fluide, taille marquée…ce type de modèles vous donne beaucoup d’assurance.

pantalon_sorell_trousers_pauline_alice_3

La réalisation s’est très bien passée. J’ai un peu lutté au début sur les poches italiennes car je n’avais pas compris la méthode proposée par Pauline : j’ai fini par avoir la révélation à 2 heures du matin (ce qui explique peut-être aussi ma lenteur à la comprenette) et je lui en ai fait part. Pauline (comme à son habitude) a été à l’écoute et réactive et a repensé ses schémas et ses explications. De mon côté je les trouve très claires ainsi.

Habituellement pour réaliser les poches passepoilées, je vérifie toujours dans mon encyclopédie : là je n’en n’ai pas eu besoin. Les explications étaient limpides.

Enfin la dernière vraie difficulté à mon sens, la pose de la braguette, s’est merveilleusement passée aussi : quand j’ai lu les explications de Pauline, j’ai commencé par me dire qu’elle était folle (enfin…j’exagère) et que je ne voyais pas du tout où elle voulait en venir et puis j’ai lâché prise. J’ai fait exactement ce que ses explications et ses schémas me commandaient de faire, même si je trouvais cela étrange….et sous mes yeux ébahis, j’ai réalisé une vraie braguette de pro.

En somme, Pauline a encore réussi le pari de proposer un patron complexe et de me faire croire que j’étais un génie de la couture…Sorell produit exactement le même genre de réaction que le manteau Quart : « comment?! moi, j’ai fait ça!!! ».

sorell_trousers_pauline_alice_annie_coton_3

J’ai quand même rencontré quelques difficultés dues à mon tissu : la gabardine de soie c’est assez difficile à coudre parce que ça s’effiloche très facilement…et c’est difficile à dompter au fer parce que c’est de la soie et que je ne voulais pas lustrer ou marquer mon tissu. Mes poches passepoilées en savent quelque chose et ne sont pas aussi parfaites que je l’aurais souhaité.

sorell_trousers_pauline_alice_annie_coton_pantalon_1

Cela ne m’empêche pas d’être très fière des finitions intérieures du pantalon, parce que je trouve les contrastes jolis :

pantalon_sorell_1

J’en suis fière mais mes choix n’étaient pas toujours judicieux : l’idée du biais n’était pas mauvaise, mais vous vous apercevrez sur la vidéo qu’il était inutile d’en ajouter sur les poches intérieures car on le distingue quand je marche.

Pour les coutures des jambes, j’ai fait des coutures anglaises, et ma foi,  c’est un choix qui s’est avéré payant.

Bon, je ne vais pas vous mentir : comme le manteau Quart, ce patron fait sans doute partie des plus complexes de la collection. Je ne vous le conseille pas si vous avez deux heures de couture dans les pattes. En revanche, si vous avez quelques heures de vol (pas des centaines non plus…Pauline est un excellent guide et vous amènera à bon port) et que vous voulez coudre votre (premier) pantalon, il ne faut pas hésiter.

Du reste, je crois qu’elle a prévu des tutoriels très détaillés sur son blog dans les prochaines semaines. Anne et elles ont tout pensé pour vous accompagner : cela serait dommage de ne pas se lancer. J’ai moi aussi très envie d’une nouvelle version plus marine pour cet été et je pense que je vais suivre les pas-à-pas pour coudre tranquillement en parallèle d’autres projets. Alors, on se lance?

pantalon_sorell_trousers_pauline_alice_10

Et pour accompagner Sorell, juste comme ça, je rêve d’une blouse en soie noire (la Carme ou la Mondaine…ou les deux), d’une Bernadette noire (j’ai essayé, c’est un couple qui fonctionne vraiment bien) d’une veste blazer ou de mon fameux gilet d’homme….voilà qui nous donne du pain sur la planche!

Le nécessaire

NécessaireDescriptionCoût et niveau de couture
Tissu et fournitures2m10 de gabardine de soie Hermès trouvée chez Bennytex
40 cm de doublure (chutes de twill de coton de chez Cousette)
3 m de biais (mercerie)
2 boutons (braderie des petits hauts)
1 fermeture éclair métallique de 18 cm,
45 cm de ruban sergé de coton (la couleur importe peu)
20 cm de thermocollant (stock)
La gabardine avait été trouvée chez Bennytex en soldes à 11 euros le mètre.
Le twill provient de chute de mon stock.
Ruban de sergé : 0,50 centimes
Biais : 4 euros
Fermeture : 2,50 euros

Total : aux alentours de 30 euros
PatronPatron Sorell par Pauline Alice (disponible en français, anglais et espagnol)8 euros en PDF
14 euros en version pochette papier
ModificationsAucune.Les explications de ce patron sont très claires et des tutoriels sont prévus sur le blog de Pauline. Vous y poserez une fermeture sous braguette, et monterez éventuellement des poches passepoilées, il faut donc avoir un peu de confiance en soi et de pratique de la couture.

Bravo et hourra pour Pauline qui a encore fait un travail incroyable (je l’ai déjà dit, mais au cas où vous n’avez pas saisi combien je le pense, je compte bien marteler mon enthousiasme jusqu’au bout)! Bravo et hourra pour Anne aussi, qui termine en beauté son stage à Valencia (et qui vient de publier sa version du pantalon Sorell)!  Et maintenant, à nous de jouer, envahissons le monde de taille haute et d’allures délicieusement androgynes et désinvoltes.

sorell_trousers_pauline_alice_annie_coton_6

Et encore une fois n’hésitez pas à me faire part de vos remarques sur la vidéo encore réalisée par Klap. Comme ils se lancent, c’est très important pour eux d’avoir votre sentiment et éventuellement vos envies. Je crois que les robes et les pantalons ça les change des sauts en parachute ou des fêtes endiablées…à force ils vont être très calés en mode les garçons de Klap;)

Buona giornata i miei cari amici e alla settimana prossima!

19 commentaires

  • jeanne dit :

    Super modèle, super réalisation .
    Le résultat est juste parfait, élégant…
    Hélas, pas pour moi en raison de ma taille, de mes habitudes and so on…
    Je découvre ce blog avec Beaucoup d’intérêt, je viens de m’inscrire,
    et à bientôt,

    Jeanne ( réalisations classiques et chics. Et oui mon âge !)

  • Chloe PG dit :

    Alors on se le fait ce sew along?
    :p

  • Coco dit :

    Il est juste parfait avec ce tissu!

  • Claire dit :

    Ce pantalon est magnifique ! Bravo!

  • Unchas dit :

    J’ai pas vraiment eu le temps hier (et la j’avoue que je tombe de sommeil) mais je devais te dire que ta version est magnifique, j’aurais aimé que la mienne m’aille exactement pareil, en plus j’adore cette couleur.
    Question aussi niveau longueur puisque je trouve la tienne plus jolie que la mienne – c’est hyper gracieux : tu as prévu l’ourlet à plat et tu as mis des talons ou tu as choisi cette longueur volontairement ?
    Bisous
    Annouch

  • Agathe dit :

    La grande classe! Il est magnifique. Je trouve que le tien rend même beaucoup mieux que les photos « officielles »!
    Je ne pense pas que je vais oser me lancer de sitôt mais tu m’en donne envie!

  • Elodie dit :

    Cette réalisation est juste sublime, bravo!!
    Mais j’ai une petite question: sur toi, comme tu es grande, le patalon rend tes jambes interminables et c’est très beau mais sur moi qui suis petite et qui ai des formes, est ce que ça ne va pas me tasser? Je me tâte sur ce patron….

  • cosIadoru dit :

    J’admire le résultat car les pantalons restent pour moi très difficile à réussir!!!Bravo:)

  • fleurdelis dit :

    Superbe t tellement seyant ce style de pantalon !! il te va à ravir !!

  • Alice dit :

    Magnifique !!! Ce pantalon est juste parfait, d’autant plus dans ce tissu lumineux. Les années 30 ont sublimé les femmes et ce pantalon le fait tout autant. J’aime ce côté une peu « grave » et féminin, tellement élégant. Tu lui fais vraiment honneur dans cette gabardine de soie. J’ai hâte de recevoir mon petit Sorell…

  • Alice dit :

    ah là là je serais presque tentée… mais j’ai vraiment peur que cette coupe ne m’aille pas avec ma taille plutôt « large »… en tout cas sur toi j’adore, il est superbe!

  • Christine dit :

    Superbe réalisation ! Cette fluidité et tous ces petits détails… Très belle coupe. Bravo à Pauline pour ce magnifique patronage (… je sais de quoi je parle) et surtout bravo « Annie » pour cet excellent choix de matière et de couleur ! Le seul petit bémol (si je peux me permettre…) c’est effectivement le biais sur les poches intérieures, visible sur les fesses (vu sur la vidéo). Mais si non, parfait !

  • Marie dit :

    Ta version est vraiment splendide ! Patron commandé et ça sera aussi mon premier pantalon, même si j’ai des craintes pour le rendu sur moi, j’ai très envie d’apprendre toutes ces techniques… et qui sait, être surprise ? (PS : Tes photos des Pouilles me font rêver, surtout que c’est la région d’origine du papa de mon mari… et que je n’y suis jamais allée, m’enfin !)

  • Mentalo dit :

    Ce pantalon, je l’ai vu, je l’ai voulu ! C’est exactement le genre de coupe que j’aime et qu’on ne trouve pas facilement dans le commerce. Votre version en soie est très belle et ne peut que me confirmer le potentiel de ce patron. En revanche j’attendrai d’avoir progressé sérieusement ou la publication des pas à pas avant de me lancer…

  • Ping : Complexes |
  • Manga Monchat dit :

    Je crois qu’il va falloir que je pose un RTT si je veux pouvoir lire et commenter tous tes articles! Quelle production!
    Quand j’ai vu les deux patrons que Pauline Alice venait de sortir j’ai eu un coup de coeur pour la robe…en revanche le pantalon ??? Euh ..bof. Sur la photo de présentation , la version qu’elle porte est très seyante mais la forme ne me convenait pas vraiment. Alors est-ce que ça vient du coloris utilisé,de votre différence de taille (je suis de la même taille que Pauline),de la hauteur des talons ou de l’âge du capitaine ?? mais mon avis est plus nuancé après avoir vu tes photos et la vidéo.La largeur du pantalon me semble plus « portable » au quotidien. Je vais observer les réalisations de ce pantalon (d’autant que j’apprécie tous les détails qu’il comporte).
    Et bravo les garçons de Klap!

  • Juliette dit :

    Pour être honnête les versions de présentation de ces deux nouveaux patrons par Pauline ne me parlaient pas plus que ça. Je me disais que oui c’était joli, mais je ne me voyais pas dedans. Après avoir regardé tes deux posts sur Xerea et Sorell, je change complétement d’avis ! Tes choix de tissus et tes commentaires sur la construction de ce pantalon me donnent envie de tenter l’aventure un jour. Tes réalisations sont magnifiques. Merci pour tes articles que je lis toujours avec beaucoup de plaisir.

  • Natacha dit :

    Oui on se lance! Le patron est commandé et ce sera mon premier pantalon. Par contre je ne tombe pas pile dans les mensurations donc j’attends avec impatience les vidéos et les articles de Pauline à ce sujet. Et je verrais bien une variante avec un montage en pont plutôt qu’une braguette (mais je vais commencer par la braguette). Et je te suis totalement sur un joli gilet d’homme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.