Robe #2 : mythique dolce vita

Ah ne me demandez pas pourquoi…mais les robes chemisiers noires pour moi sont italiennes. Elles sont la déclinaison intemporelle et élégante des blouses que portaient les Mama d’hier. Elles ont à la fois le chic milanais et la rusticité sicilienne. Dans une de ces robes, j’entends les cloches d’un campanile lombard sonner lourdement dans la torpeur méridienne d’une piazzetta, j’entends les derniers vélos filer pour arriver à temps au repas familial, et je me souviens de la lumière blanche et des ombres acérées qui dansent sous les arcades quand on ferme les volets à l’heure de la sieste.

mythique_13Évidemment, mon Italie est bien loin et mes photos ont été prises lors d’une pause déjeuner parisienne (tiens, une fois n’est pas coutume!) et d’un printemps capricieux.

Avez-vous reconnu le patron que j’ai utilisé? C’est l’un de mes patrons favoris, que j’ai pris la liberté de transformer : le chemisier mythique de Aime comme Marie réalisé en liberty, en soie, à carreaux, à pois et désormais en robe! Je ne vous ferai pas l’affront de vous faire un tutoriel pour vous expliquer la transformation réalisée. J’atteins aujourd’hui le summum de l’esbrouffe! Je me suis contenté de prolonger de 35 cm les côtés du patron avec une règle. Oui, parfaitement…c’est aussi simple que ça! Et parce que j’aime les manches retroussées et que j’ai pensé que ce serait joli, j’ai ajouté des pattes de boutonnage aux manches.

mythique_12.jpg Je ne reviendrai pas sur mon amour démesuré pour ce patron : je n’ai pas changé d’avis pour cette neuvième version de la mythique. Et pourtant, une fois n’est pas coutume, j’ai failli renoncer à plusieurs reprises lors de la réalisation de cette maudite robe. Tout a mal commencé. J’ai d’abord mis une demi-journée à remettre la main sur mon patron préféré : disparue la mythique, envolée…ou plutôt enfouie entre les amas d’étoffes, les tas informes de tissus, les tiroirs de boutons, les montagnes de thermocollant,bref le capharnaüm de ce que j’appelle pompeusement « l’arrière-boutique » de mon atelier. J’ai fini par retrouver mon patron dans le tissu que je lui avais réservé et que j’avais soigneusement plié et posé à côté de ma machine à coudre. Ces deux heures de désespoir m’ont entraîné dans une profonde réflexion sur le meilleur moyen de ranger mon atelier, de classer mes patrons et de faire de la place…mais tout cela fera l’objet d’un prochain billet : en attendant je suis preneuse de toutes vos bonnes idées.

Revenons à notre robe maudite : mythique_3La réalisation en elle-même ne m’a posé aucun problème. La cotonnade Hermès  trouvée en solde chez Sacrés Coupons était très facile à couper et à coudre. Son tombé fluide et lourd m’enchante et elle est très agréable à porter.

En revanche…parlons des boutons! Mais que m’est-il passé par la tête? Que diable suis-je allée faire « dans cette galère »? Quelle idée bizarre que de vouloir recouvrir 14 boutons de 10 mm de diamètre!

mythique_14.jpgJe n’ai pas voulu en démordre, il me fallait mes boutons recouverts…qu’importe que cette robe comporte plus de boutons que toutes mes autres réalisations : cette fois-ci je voulais quitter le japonisant rétro-moderne (n’en déplaise à Monsieur Coton) pour retrouver le chic italien intemporel. On ne badine pas avec le style.

J’ai donc acheté à prix d’or des boutons à recouvrir de la marque Pic et Malice au Bon Marché car ma mercerie de quartier n’avait pas la taille qui me convenait. Comprenez….c’était urgent! La boîte ne comprenait aucune explication. Simplement un « truc rouge »  « un machin jaune »  et des bidules qui ressemblaient à des boutons. Avec l’aide technique et psychologique de la bienveillante communauté d’Instagram, j’ai donc mis au point un modus operandi bien rodé : dessin du gabarit (il a fallu trouver la bonne taille), fronçage du tissu pour le plier plus facilement autour des boutons, et coups de marteau bien sentis pour faire tenir le tout. Dit comme ça, cela paraît simple mais cela m’a pris près de cinq heures (j’avais coupé et cousu ma robe en quatre heures et demie…). J’ai cassé deux découd-vite et j’ai failli finir à l’asile. Je tiens donc à le crier très fort et sur tous les toits de Paris, de Milan et de Rome : n’achetez jamais, ô grand jamais, de boutons à recouvrir de la marque Pic et Malice!!!!

Mythique_11Finissons en de cette guerre des boutons et revenons à ma robe. Je laisse derrière moi toute once de modestie et je vous le dis sans détours : cette robe, je l’adore. J’ai toujours voulu avoir une robe chemise basique dans ma garde-robe et celle-là comble toutes mes attentes. Je peux la porter à la mi-saison comme lors de la période estivale, sans collants, avec des tropéziennes, dans les ruelles d’un village de Toscane. Elle est classique et féminine, facile à assortir et bureau-compatible. Dans ma penderie, cette robe est parfaite et si je ne lui ai pas mis 10/10 en note globale c’est parce que le prix indécent de ces boutons de malheur contribue à dégrader la note du critère qualité prix.

Je n’en ai donc pas fini des robes chemises et j’ai très envie de refaire une robe Cami dont le patron m’avait conquise à l’automne dernier.

Le nécessaire

NécessaireDescriptionCoût
Tissu et fournituresDeux mètres de cotonnade Hermès chinée chez Sacrés coupons Coupons de Saint-Pierre, 14 boutons à recouvrir (5,20€ la boîte de 7)28€
PatronAime comme Mythique par Aime Comme Marie. Niveau de couture intermédiaire à avancé. 14€
ModificationsJ'ai coupé le patron en S et j'ai procédé à un ajustement pour forte poitrine.
J'ai allongé le patron de 35 cm.
J'ai ajouté deux pattes de boutonnage aux emmanchures

mythique_6

Je vous laisse avec le beau Marcello, parce que j’ai beau rêver à la dolce vita, je ne saurai jamais vous en dire tant sur l’Italie qu’Anita Ekberg ondulant sous les torrents de la Fontaine de Trévise…

Our Rating

9 Confort

5 Rapport qualité/prix

9 Style

10 Envie de la porter?

53 commentaires

  • Christine Frasson-Cochet dit :

    Bonjour,

    Vous pouvez faire confectionner, rapidement et pour un prix vraiment dérisoire, des boutons de toutes tailles recouverts de tissus.
    Dans le Sentier : Chez SR fournitures / 226 rue saint-Denis
    ou chez Fil 2000 / 65 rue Réaumur.

    Bien à vous.

  • Gezam dit :

    Toute simple et très élégante!

  • Lundi 27 dit :

    J’atterris ici par hasard depuis le blog des fans de aime comme marie. Je suis en train de me coudre une Mythique en tatouée pour la journée (blueberry !), j’aime ce patron à la folie et je voulais le transformer en robe chemise… J’ai bien noté d’éviter les boutons Pic et Malice (!) et merci pour tous ces excellents conseils.
    Petite question, vous avez rajouté 35 cm mais combien mesurez-vous ?
    Merci beaucoup !
    Céline

  • Madame S* dit :

    J’adore … faut déjà que je me fasse la version chemise 😉

  • CLAIRE dit :

    « Che bel vestito !  » C’est une très bonne idée d’avoir rallongé la Mythique et l’effet blousant avec la ceinture est très seyant .Encore bravo !
    Pour les boutons à recouvrir, j’ai utilisé sans aucune difficulté les boutons de la marque « couture loisirs  » distribues par Distrifil et d’autres de la marque »le prophète de Grenoble,A.Raymond « . Pour les deux, les instructions de montage étaient simples .
    Bonne couture, j’ai hâte de voir la prochaine création !

    • Annie dit :

      Merci Claire….comme je pense faire le pantalon Jacques et recouvrir des boutons sous peu, votre conseil va m’être d’autant plus utile! Je crois que je vais vous bénir à chaque bouton;)

  • Sonia dit :

    Très jolie version qui te va bien.
    Je me suis lancée dans ce patron la semaine dernière et une fois quasiment terminée (il ne me restait plus que les boutonnières) je me suis rendue compte que c’est vraiment trop large… Je vais essayer de rattraper tout ça mais ça me semble bien difficile (et aussi pénible!). J’étais à la limite entre les deux tailles et j’ai choisi la mauvaise option.
    J’aime aussi beaucoup tes chaussures, où les as-tu trouvées?

    • Annie dit :

      Oh j’étais désolée de lire que tu avais eu un souci de taille. Est-ce que tu ne peux pas carrément couper (au lieu de t’embêter à découdre?) et recoudre ensuite? Cela réduirait d’une bonne taille la chemise non?
      (pour les chaussures, c’est le modèle medium de kickers, j’ai regardé, il est encore dispo chez sarenza. Ma taille habituelle chez kickers c’est du 37 et là pour être confortable j’ai dû prendre du 38).

  • J’aime bien ta robe. Je comprend ton experience avec les boutons à recouvrir. la première fois j’en ai utilisé de chez Milward et c’était la galère. Après j’en ai acheté sur Etsy (https://www.etsy.com/listing/151935391/size-20-cover-button-kit-tool-and-10) et c’était bien plus facile.

    • Annie dit :

      Merci beaucoup beaucoup pour l’adresse! Je vais essayer différentes marques dont celles que tu me conseilles pour mes prochains boutons à recouvrir…parce que même si c’est un cauchemar, j’adore les boutons recouverts!

  • Byjulie dit :

    Bellissima! J’aime tout de la coupe qui te mets en valeur, à la couleur en passant par les pattes de boutonnage ou ces maudits boutons… tout est parfait! Ce que je trouve génial avec cette robe c’est toutes les possibilité qu’elle offre, de l’été à l’hiver, que ce soit avec un chapeau de paille et chaussures compensée ou avec des bottes et un col roulé! Non vraiment bravo!

    Ps: j’aime beaucoup le ton de tes articles, tellement plaisants à lire!

    Bonne journée

    • Annie dit :

      Merci Julie! Tu as raison, les robes Camaléon il n’y a rien de mieux…comme toi j’adore pouvoir transformer ma robe au gré des saisons! Alors tu as craqué pour la nouvelle collec’ RDC?

  • Lalou dit :

    J’adore votre façon d’écrire la couture, de coudre les mots…
    C’est beau, c’est touchant.
    Cette robe est sublime.

  • Elle est superbe en effet !

  • sewsewmarie dit :

    J’adore ! J’adore ! Ta robe est superbe et joliment portée ! Je confirme que tes photos sont très belles et que c’est un vrai plaisir de te lire ! C’est drôle car je cherchais un patron similaire. J’avais bien pensé à la Mythique mais je craignais l’effet sac à patate si je ne rajoutais pas de pinces à la taille (étant donné que j’ai une petite bouée à la taille hé hé). Alors j’ai mis de côté l’idée de la robe chemise … Mais en voyant la tienne, j’ai très envie de la tenter ! Bravo pour ta réalisation !

    • Annie dit :

      Merci Marie! Quelle bonne idée de vouloir ajouter des pinces! Je me demande si je ne vais pas essayer pour une seconde version! J’ai hâte de voir la tienne en attendant;)

  • Cécile dit :

    Très très jolie ! (et ça me donne des idées pour utiliser de plusieurs manières mon patron de Mythique).
    J’en profite pour ajouter que j’adore absolument toutes tes cousettes, je me vois très bien dans ce style !
    (il se peut que je « copite » quelques trucs par-ci par-là :D)

    • Annie dit :

      Merci Cécile! Il semble que nous ayons les mêmes goûts puisque la réciproque est vraie, moi aussi c’est avec beaucoup de plaisir que je me balade sur ton blog!

  • Mimoutch dit :

    Félicitations pour tant d’acharnement et de ténacité qui ont fini par payer ! Le résultat est là : ta robe est sublime de style et de simplicité, et il est vrai que les boutons recouverts y sont pour beaucoup ! Alors bravo !
    PS : j’adore ta façon d’écrire, continue ! C’est un plaisir de te lire.

  • Marielle dit :

    Comme quoi, la Dolce Vita à Paris c’est possible ! Ta robe est superbe, elle a beaucoup d’allure. Il fallait y penser, elle deviendra certainement un précédent ! Tant qu’on y est … les photos sont vraiment réussies aussi et très agréables à regarder !

    • Annie dit :

      Merci Marielle…comme d’habitude venant de toi, c’est plus qu’un compliment…et je sais que tu n’aimes pas trop passer devant l’objectif mais c’est fort dommage qu’on ne t’aperçoive pas plus souvent : je me souviens des photos de ta Cami (magnifique soit dit en passant…) et d’Alexia publiées cet hiver, c’était magnifique!

  • Oh belle italienne…
    Quelle(s) beauté(s) et quel succès. Une cotonnade Hermès, ce rêve, que tu pourrais aussi porter l’été ? sans avoir trop chaud ? idéale.
    Au diable la modestie, on est en droit d’adorer ! Puis avec toute cette sueur de perdue c’est largement mérité.
    Pour le rangement d’atelier… après avoir testé 3 façons différentes, j’en cherche une 4ème, fichu bazar

    • Annie dit :

      Elle est parfaite cette cotonnade! Juste pile la bonne épaisseur pour n’avoir ni troop chaud, ni trop froid. Dis donc tu me rassures : pareil j’ai essayé trois rangements…il n’ya rien à faire., au bout d’un mois c’est le bazar, le bordel, le foutoir….je suis désespérée;)

  • Super jolie cette robe. Tu as bien fait de persévérer pour les boutons, car le résultat en valait la peine, tu la portes à merveille. Et merci pour l’info, on évitera à tout prix cette marque de boutons à recouvrir (5 h pour les faires, tu as vraiment dû être patienteeeeeeeee !!!).

  • Tartangirl dit :

    Je suis aussi à la recherche d’une robe chemise, c’est élégant et décontracté en même temps. Très jolie réalisation.

    • Annie dit :

      Merci…C’est souvent difficile de trouver les vêtements les plus classiques…Peut-être allez-vous vous remettre à coudre;)? Après tout, on n’est jamais si bien servi que par soi-même!

  • Alice dit :

    Comment te dire que j’adore littéralement ta petite robe noire?
    Comment te dire que tes photos sont juste sublimes?
    Comment te dire que c’est un vrai plaisir de te lire?
    Juste un mot: wahou!!!

    • Annie dit :

      Comment te dire que tes messages me font vraiment très très plaisir?
      De la part d’une personne dont toutes les réalisations me donnent envie de m’exclamer whaou, c’est vraiment très très gentil;)

  • Qu’elle est réussie, cette robe italienne ! Et les robes te vont si bien !

  • Nath dit :

    Encore une fois, j’adore ! Tu couds et racontes vraiment très bien ! Tu as raison, cette robe mériterait d’aller vers le sud……

  • Mazette, fallait-il que tu les veuilles ces boutons recouverts! Cela doit rendre fou! Dans tous les cas, tu as bien fait de t’acharner, le résultat est superbe, quel tombé ce tissu, wouaouh!

  • Marisa dit :

    Moi je dis tu as la robe parfaite pour ton voyage en Italie (comment ça Pinterest me l’a soufflé il y a quelques semaines?) L’élégance même dans cette robe, la féminité, la sobriété, tout y est. On se promène en Italie au fil de tes photos, en oubliant où tu les as prises réellement. La persévérance a eu du bon, tes boutons recouverts sont parfaits, même si je n’aurai pas eu la patience d’en faire autant! Et une version à poches tu y a pensé? j’ai cru sur la première photo que c’était le cas.

    • Annie dit :

      Merci Marisa! Pour tout avouer, j’aime tellement l’Italie que j’y passe dix jours chaque année…Alors sur pinterest, j’aime revoir les endroits où j’ai été et ceux où j’ai envie d’aller : c’est sans fin.
      Pour la robe, là tout de suite tu me donnes envie d’y ajouter des poches, mais ce sera pour un peu plus tard parce que ce week-end je l’ai réservé avec grand plaisir à un autre patron et je suis déjà certaine qu’il contribuera à remplir ma valise italienne;)

  • bluepeonies37 dit :

    Splendide, j’adore aussi bien ta robe que ton verbe…un vrai plaisir que de te lire…En plus tu évoques l’Italie, un pays que j’aime énormément (et pourtant je n’en suis pas originaire..).
    Et quelle tenacité face à ces maudits boutons!!!
    Rien que de faire des boutonnières, j’en tremble, d’ailleurs c’est bien qui me retient de commencer ma robe mon petit bazar!!

    • Annie dit :

      Oh merci ! Moi non plus je ne suis pas originaire d’Italie…mais c’est plus fort que moi, ce pays, je l’aime!
      Pour les boutonnières je te comprends : maintenant j’ai une machine qui fait tout toute seule et c’est pas toujours parfait, donc ca reste un moment angoissant! Je ne sais pas ce que tu as comme machine, mais si c’est une machine qui fait les boutonnières en deux ou quatre temps, je comprends que tu en trembles! En tout cas, je commence à comprendre d’où vient l’expression « donner des boutons »…

  • elvesme dit :

    Elle est très chouette cette petite robe, très classe ! Bravo 🙂
    Je garde ce projet sous le coude, pour le jour où je me déciderai à acheter ce le patron de la Mythique 😉

    • Annie dit :

      Merci! C’est qu’il est vraiment chouette ce patron…ce n’est pas moi qui vais te dire le contraire;) et je serais curieuse de savoir quelle merveille tu nous pondrais avec!

  • nat_nat dit :

    Elle est superbe, je comprends que tu l’adores. Je te pique l’idée d’allonger le patron Mythique pour en faire une robe, c’est le genre de robe que j’adore aussi!

    • Annie dit :

      Merci beaucoup!!! Ne te prive pas, c’est tellement simple d’allonger cette chemise…pas besoin d’acheter et de décalquer (c’est fou quand même comme la paresse rend créatif 😉 un patron en plus!

  • Bravo Annie ! Tu as vaincu ! C’est amusant ! Ma robe d’avril sera presque une robe chemise ! Mais je n’ai pas de souvenirs italiens si intenses pour mettre avec … Tu nous as bien agréablement fait voyager avec tes mots. Il n’y a plus qu’à te souhaiter de belles escapades (plutôt que de bons moments au bureau …).

    • Annie dit :

      Merci! Tu me mets l’eau à la bouche avec ta robe presque chemise (ou ta chemise presque robe;) ) ….On peut avoir un indice?

  • Hélène dit :

    Superbe cette robe chemisier. Et quelle verve pour décrire la dolce vita italienne! L’espace d’un instant, j’y étais. Ce blogue devient dangereux pour moi : je n’en finis plus d’allonger ma liste de modèles à coudre. Bravo pour la réalisation et merci pour l’inspiration!

  • FlavieB dit :

    Ta robe est magnifique et te vas très bien, aucunes raisons d’être jalouse d’Anita Ekberg. Ma mère m’avais donné une robe chemisier noire et j’ai moi aussi tout de suite pensée à l’Italie, boire un verre à l’ombre des oliviers, se balader au soir dans les ruelles d’un petit village…. aaaahhhh tu as réussi à me faire voyager en Sicile alors que je n’y suis jamais allée 😉
    En tout cas je garde l’idée de détourner ce patron en robe! Et bravo d’avoir réussi à vaincre ces boutons !!!

    • Annie dit :

      Ahlala tu m’achèves avec tes oliviers….tout d’un coup j’ai l’impression que l’été est loin et qu’il ne viendra jamais. Je te conseille vraiment la Sicile, c’est magnifique!
      Et merci encore pour ton soutien psychologique sans faille face à ces méchants boutons!

  • lili_bul dit :

    J’adore ! Une belle idée que de rallonger ce patron pour en faire une robe. Le rendu est super. Et une fois de plus ce tissu à l’air top.

    • Annie dit :

      Ahah merci! Et puis il faut avouer que ce n’est vraiment pas compliqué! J’ai eu un joli coup de bol sur ce tissu…c’était leur dernier coupon et en plus ils l’avaient soldé:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.