Robe #6 : Alameda, la méditerranéenne

Carissime amiche italiane,

Mi scusi per il mio povero italiano. Alla fine di questo articolo in francese, troverete una breve descrizione del vestito Alameda di Pauline Alice!

Cher-e-s amie-s,

Long time no see… Je vous écris entre la France et l’Italie au-dessus des nuages et des Alpes Apuanes, entre il golfo dei poeti et les ruelles déjà désertées du quinzième arrondissement parisien pour vous présenter une robe aux accents espagnols. Pour cette raison et parce que Pauline Alice nous fait à chaque fois le plaisir de présenter ses patrons en trois langues (anglais, français et espagnol), j’ai eu envie de rédiger un petit encart en italien sur Alameda à la fin de ce billet pour nos ami-e-s de la botte!

Je rapporte de vacances ces coups de vent soudains qui viennent faire onduler les jupes des filles de bord de mer et qui brisent la torpeur d’une après-midi italienne.  A l’heure de la sieste, quand on entend seulement frémir les branches argentées des oliviers, Alameda s’envole.C’est qu’elle est effrontée, la petite dernière de Pauline Alice! Elle s’agite, elle virevolte à chaque pas, elle nargue le soleil, les cyprès et le vent qui souffle sur les chemins escarpées des Cinque terre.

alameda_pauline_alice_9

Et quand à nouveau il faut retrouver la torpeur pesante des ruelles parisiennes au début de l’été, quand plus un souffle n’éveille la rue de Vaugirard, alors…alors elle se balance encore l’Alameda, légère, fière et élancée.

Alameda_pauline_alice_5

 Alameda de Herculès, c’est le nom d’une promenade à Séville. Alameda…  c’est aussi le nom du nouveau patron de Pauline Alice, c’est le nom d’une robe dans laquelle les jeunes femmes passent devant les cafés et les poètes d’un golfe oublié d’Italie (notez que sur ce coup là, je prends un peu mes désirs pour des réalités : les cinque terre sont envahies de touristes à cette période de l’année et je doute fort que Byron et ses compères littérateurs auraient hanté les lieux s’ils les avaient connus à notre époque…préférez donc l’hiver si vous avez envie de partir à l’assaut des petits villages ligures).

Alameda_pauline_alice_11Alameda, c’est donc une robe sans manches, aux découpes princesses passepoilées et aux volants qui dansent discrètement le flamenco à chacun de vos pas.

Soyons honnêtes, quand Pauline m’a proposé de tester son nouveau patron, j’étais aussi enchantée que terrorisée. J’ai réalisé la plupart de ses autres patrons en m’aidant au moins en partie de ses tutoriels, de ses pas-à-pas et de ses sew-along toujours parfaits. Alors, me lancer sans filet, cela ne me rassurait pas….j’avais tort : les explications de ce patron sont si claires que je n’ai eu aucun moment d’hésitation lors de la confection de cette robe. Pauline a le don de vous faire croire que vous êtes un génie de la couture : chaque difficulté est si aisément vaincue, chaque technique est si évidemment expliquée que vous ressortez de votre séance de couture convaincue de l’immensité de votre talent.

Alameda_pauline_Alice_2Comme Alameda est une robe entièrement doublée, elle aussi jolie à l’intérieur qu’à l’extérieur et je me demande s’il ne serait pas possible de coudre une version réversible. Il y a fort à parier que Pauline se penche sur la question dans les jours à venir! Je pense aussi ne pas trop m’avancer en supposant qu’elle organisera un sew-along comme elle l’a fait pour ses précédents patrons. (Petit ajout : ça y est le sew-along arrive, courez voir!)

Donc si vous avez peur de vous lancer, j’ose le dire, vous avez tort : même la confection d’Alameda nécessite de surmonter certains obstacles -tels que la pose d’une fermeture éclair invisible, de passepoil ou d’une doublure- c’est justement l’occasion idéal pour apprendre!

 

alameda_pauline_alice_13

Pauline Alice propose deux déclinaisons d’Alameda : je vous ai présenté la version robe sans poches, mais l’ensemble haut et jupe à poches passepoilées est magnifique aussi. Et j’avoue publiquement ma jalousie pour le tissu utilisé par Pauline Alice pour vous présenter cette seconde version d’Alameda.

Alameda2

Alors évidemment, une nouvelle histoire d’amour est née entre cette robe et moi. J’ai testé ce patron au mois d’avril et j’ai porté cette robe une dizaine de fois depuis. J’adore sa coupe à la fois seyante et enlevée : il me semble que c’est le contraste entre les découpes princesses du buste et le volant du bas de la jupe qui produit cet effet.  Alameda s’adapte du reste -à mon humble avis- à toutes les morphologies.

Alameda_pauline_Alice_3

C’est désormais la belle saison, mais pour les jours venteux ou pluvieux que nous avons connus au printemps, j’ajoutais une petite veste, des collants opaques et une paire de petits talons pour en faire une toute autre robe : voilà l’Alameda plus sophistiquée mais toujours aussi fière !

Alameda_pauline_Alice_1

Il est temps d’évoquer le sujet qui fâche : avez-vous reconnu le tissu? Ce merveilleux sergé de coton à l’imprimé floral qui avait servi pour ma chardon des steppes se décline dans une seconde variation de couleurs. L’amoureux, qui avait jugé la première fois, que j’avais utilisé du tissu pour rideaux a sobrement déclaré cette fois-ci : « Je dirais que cette alliance de bleu, de beige et de maronnasse évoque plus le paillasson que les tentures de grand-mère. Cela dit, j’aime beaucoup la coupe de la robe. C’est vraiment dommage que tu aies choisi un tissu si hideux« .

Grand bien lui fasse, moi je les aime toujours autant mes fleurs des steppes et ce tissu convient parfaitement pour Alameda : il a un tombé souple malgré une certaine épaisseur et il est fort agréable à porter. Il reste encore quelques coupons dans les deux teintes chez Sacrés coupons si jamais il vous plaît!

Alameda_Pauline_Alice_15

Dernière bonne nouvelle : ce patron est l’occasion pour Pauline de lancer sa nouvelle boutique en ligne où vous trouverez tous ses patrons en version pdf…et papier! Pour les inconditionnelles des patrons pochette comme moi c’est l’occasion d’effectuer une petite danse de joie  bien sentie! Allez faire un tour, c’est vraiment un plaisir de s’y balader.

Le nécessaire

NécessaireDescriptionCoût et niveau de couture
Tissu et fournitures1m70 de sergé coton trouvé chez Sacrés Coupons (9 euros le mètre)
1m70 de voile de coton noir pour la doublure (5 euros le coupon de 3 mètres chez Moline)
2m de passepoil noir de mon stock
1,20 m de thermocollant
20 euros environ
PatronPatron Alameda par Pauline Alice 8 euros en PDF
14 euros en version pochette papier
ModificationsUn ajustement pour forte poitrine très simple à réaliser sur des découpes princessesLes explications de ce patron sont très claires mais il comporte quelques difficultés (doublure, et fermeture invisible). N'hésitez pas à vous lancer si vous avez déjà cousu quelques robes! Vous apprendrez énormément grâce à l'aide de Pauline Alice sur son site.

 

Il vestito Alameda

Il abito Alameda é un cartamodello del designer di talento Pauline Alice. Questo é un vestito senza maniche, con cuciture « di principessa » (io non sono sicura del termine…).  Questo vestito é completamente foderato.

Questo é un abito molto feminile con una taglia attilata, dei volani per la gonna e un lampo invisibile. Se vuoi, puoi aggiungere bordini sulle cuciture.

Il cartomodello è disponibile in inglese, francese e spagnolo. Le spegiazoni sono molto chiare. Inoltre, penso che Pauline Alice prepara un sew along per aiutarla!

Non esistate, questo é un bello cartamodello, accessibile et molto gratificante!

alameda_pauline_alice_16

Je vous laisse avec les premiers départs en vacances, en 1936…nous aurons bien assez le temps d’entendre parler du chassé-croisé  2014des juilletistes et des aoûtiens au journal télévisé de treize heures…

1936, les congés payés donnent droit aux… par SLYVERY

 

26 commentaires

  • Ellysea dit :

    Bonjour, je suis actuellement en train de couper cette robe et j’ai remarqué que j’avais les cotés plus longs que les milieux… Avez-vous eu ce souci ? Si oui comment l’avez vous reglé ?

    (J’ai la version pdf du patron, pas la papier)

    Merci d’avance.

  • Maggot dit :

    Je dois l’avouer ce patron me séduit beaucoup moins que les précédents snif flûte crotte… oui oui au moins parce que je vais devoir attendre patiemment le prochain du coup ! En revanche je trouve que tu l’as très bien réalisée et qu’elle te va vraiment à ravir.. ! 🙂

  • Frédérique dit :

    Oh la la cette robe est magnifique ! J’adore la coupe et le tissu que tu as choisi. Cette jolie petite robe est très flatteuse pour la silhouette et j’aime beaucoup ce volant dansant au bas de la robe 🙂

  • 3 éléments géniaux réunis ne pouvaient donner qu’un résultat magnifique, j’aurais pu le parier à l’avance si on m’avait dit : Annie Coton (technique irréprochable) va tester le nouveau modèle de Pauline Alice (des créations toujours superbement dessinées) et elle fera les photos entre Vernazza et Riomaggiore !! C’était couru d’avance 😉 On ne peut être que conquis ! Bravo pour ta réalisation (dans la version que je préfère, soit dit en passant) et belle vie à ce nouveau patron !

    • Annie dit :

      Ah ah merci beaucoup! Pour te dire la vérité, j’aurais préféré avoir des photos de la robe avec la jolie vue que l’on a sur le très long chemin qui m’a mené à Vernazza mais…il faisait si chaud que j’ai du renoncer à tout effort stylistique et que j’ai mis des bas de contention en plein milieu du trajet….autant te dire qu’avec Alameda, ca me donnait un drole de look. Il a donc fallu trouver une des ruelles de Riomaggiore sans trop de touristes une fois le long périple achevé;)

      • Excellent ^^^, mi fai ridere, ti posso imaginare con i calzi di contenzione !! L’endroit que tu as choisi est quand même magnifique. Mais c’est vrai que cette rando au milieu des agrumes en terrasse est extra. !

  • mllelisou dit :

    cette robe te va à merveille, ton choix de tissu était parfait pour ce patron, qui encore une fois est un modèle original! bravo à toi et à pauline!!!
    magnifiques photos au passage qui nous permet de nous évader…

    • Annie dit :

      Merci beaucoup ! Si canalblog n’était pas en panne, j’aurais déjà été te faire une déclaration d’amour concernant ta dernière robe Carme:) Décidément Pauline Alice nous gate en ce moment;)

    • Cassie dit :

      "The more you resist, the more you fear. I know and trust completely that there are better things out there for me…so I am letting go…..I am letting go of the resent, the anger, the guilt, the fe;oa&qurt.You are right. It will be awesome.

  • Elodie dit :

    C’est sûr que ce tissu ne laisse pas indifférent, mais je pense qu’il met bien en valeur la découpe de la robe… Franchement, c’est une belle réussite cette robe, bravo !!

  • Sasha dit :

    Bravissima Annie! …. l’abito e molto carino e femminile ed è vero molto mediterraneo …. Grazie per il piccolo inserto in italiano 🙂

  • Louised dit :

    Hello Annie, encore une très jolie réalisation !! Bravo. La robe est vraiment charmante, féminine, seyante. Tu la portes à merveille et tu te fonds à merveille dans ces paysages de dolce vita (sublimes photos par ailleurs) ! Bises

  • Elle est DIVINE
    Non mais alors les découpes sont justes sublimes, parfaite, la petite robe parfaite.
    Et je bave sur la jupe

    • Annie dit :

      Euh tu baves moins que mon chien j’espère. Parce que lui il me bousille systématiquement toutes mes robes. De préférence avant même que je les ai essayées. Et c’est un peu dégoutant cette pratique. Des bisous;)

  • Quelle élégance pour cette jolie robe qui met si bien en valeur la féminité ! Par contre, je ne te dis pas merci, j’ai commandé le patron direct et ça me fait encore une chose de plus sur ma to do list 😉

    • Annie dit :

      Ah ah tant mieux! Tu as opté pour la version pdf ou papier! Moi je maudis Pauline car j’ai craqué pour les versions papiers de cami et carme….comment ça je les avais déjà en pdf;)?

  • CLAIRE dit :

    Bravo pour cette si jolie robe ! J’aime beaucoup le petit volant en bas de la robe qui ajoute une touche de féminité et donne à ce modèle un petit plus, charmant ! Le tissu à fleurs est très bien, je trouve , pour ce genre de robe estivale !

    • Melia dit :

      dibn;tsp&:I’m very happy to read this. This is the type of manual that needs to be given and not the random misinformation that is at the other blogs. Appreciate your sharing this greatest doc.

  • chloeti dit :

    Merci pour le petit film, pour l’évocation des cinque terre (même si la perspective de l’invasion touristique me fait peur moi qui ne les ai connus qu’un matin frais d’hiver), pour les très belles photos et surtout pour ton écriture si limpide et si fine.
    La robe te va très bien. Les hommes n’y connaissent rien (ni en robe, ni en paillasson! )

    • Dollie dit :

      I thought so. This makes complete sense. Why would a stupid, obscure, badly produced anti-Mohammad video posed in July cause this furor? There are lots of anti-Mohammad videos on YouTube. Given the regime's concocted Fastiamp;Fur&ous scheme targeting the Second Amendment, I wouldn't put it past them.

  • Machmalau dit :

    Elle est vraiment magnifique !!! Je trouve ton choix de tissu parfait pour ce modèle. Et elle te va vraiment très très bien. Une belle réussite… Encore ! 😉

  • Polina dit :

    Crash test réussi, avec une robe aussi confortable que féminine ! J’aime beaucoup ce motif fleuri et son tombé, près du corps là où il faut !

  • Ce patron est juste magnifique! La féminité et le confort sont au ddv et j’adore! Ta version est splendide, comme toujours, m^me si je dois bien avouer que je n’oserai la porter dans ma campagne. Ce patron sera de toute façon mien très bientôt, je suis conquise!

  • mimoutch dit :

    Bravo pour ce crash test qui se termine tout en douceur sur un tapis de fleurs… J’adore ton choix de tissu (j’adorais déjà la version rouge) et cette robe est magnifique, moderne et presque stricte en haut pour s’adoucir dans le volant, tout pour mettre une femme en valeur (et je redis que les hommes n’ont aucune originalité en matière de motifs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.