Robe #7 : Cami, entre Volterra et Florence

Alla fine di questo articolo (dopo la foto di Firenze), poche parole in italiano sul cartamodello dell’abito Cami di Pauline Alice.

Il n’y a pas encore de vent sur la Piazza dei Priori : on entend seulement le tintement des couverts et la rumeur des touristes assis en terrasse. Un frémissement parfois agite la place. C’est un vélo qui passe.

Je vous écris d’Italie.

Sur les bancs de marbre adossés aux églises, l’on s’assoit jambes pendantes dans une robe d’été et l’on regarde l’ombre des nuages défiler sur murs.

 volterra_2

Quand on monte au sommet de la tour, les rafales font pourtant vibrer le bronze de la cloche et l’on s’accroche comme l’on peut à son couvre-chef. Le vent se lève sur les collines de Volterra et sur la place des Prieurs, les touristes s’agitent, soudain pressés par l’échéance qu’ils avaient – un temps- oublié : c’est l’heure du match. Les supporters de la Oranje sont nombreux dans le café où nous avons échoué pour aspirer un p’tit noir et una copa con due bole di fior di latte. Puisque c’est ainsi, nous soutiendrons le Chili. À l’heure des hymnes, il est temps de repartir vers les collines viroleuses du Chianti.

cami_dress_1

 Au pied de Volterra, nous ne sommes arrêtés, mon père et moi (c’est un voyage père-fille) pour prendre en photo ma robe Cami.

Ce patron, découvert à l’automne dernier, m’avait tout de suite conquis. J’ai toujours eu un faible pour le style un peu rétro de Pauline Alice. Je l’avais rêvé dans une version à carreaux, aux couleurs d’un mois d’octobre (pour moi les mois d’octobre sont bruns bleus…allez savoir pourquoi) : si le patron ne m’avait alors pas déçu, le tissu choisi était très désagréable à porter et ma Cami d’octobre est restée seule dans un placard.

cami_dress_3

Mais je n’ai pas oublié ce joli patron…et  toutes les versions de Pauline elle-même, de Marisa, Sandra et d’Annaig me le rappelaient régulièrement. J’ai donc cédé aux sirènes terribles de la blogosphère et à mon irrépressible besoin de coudre du chambray.

Promis, la prochaine fois, je copierai deux cent lignes à toutes les formes et à tous les temps « Je ne moutonnerai point, tu ne moutonneras point etc…. » mais d’ici là, vous voilà prié-e-s de subir ma Cami en chambray et d’entendre tout le bien que je pense de ce patron.

cami_dress_4

 Une fois de plus, Pauline nous gâte : le patron Cami  fait partie de ces patrons que l’on a envie de faire et de refaire car ils sont gratifiant « couturesquement » parlant. Le corsage comporte quelques difficultés techniques  (le montage du col et des poignets et la pose de la fermeture invisible sur le côté), mais avec les tutoriels photographiques de Pauline, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes….à vrai dire, je n’ai pas hésité à laisser tomber ma surjeteuse pour travailler un peu mes coutures anglaises tant j’aime passer du temps sur les finitions des patrons de Pauline. J’ai aussi ajouté quelques surpiqures aux épaules pour le plaisir. Enfin, j’ai choisi de placer une petite poche décorative sur la partie gauche du buste. Le patron de cette poche est téléchargeable gratuitement sur le blog de Pauline Alice.

cami_dress_5

Le tissu de ma robe provient des Trouvailles d’Amandine. Il s’agit de la référence Diabolo Menthe de la collection Sweet Summer créé en collaboration avec Deer and Doe. Cette gamme de tissus m’avait tapé dans l’oeil de longue date mais je dois vous avouer que le prix du chambray au mètre m’avait  (un temps seulement….) refroidi. Aujourd’hui je ne regrette pas du tout mon achat. Pour ne rien vous cacher, j’en ai même commandé deux autres mètres en denim et je compte bien craquer pour le cerise et le grenadine. A coudre et à porter, ce tissu est la huitième merveille de mon monde de couturière. Il est doux, léger, utilisable sur l’envers comme sur l’endroit (mes revers de col et de poignets sont cousus sur l’envers et le contraste est, ma foi fort sympathique), léger mais avec un joli tombé : en un mot comme en mille ce chambray n’a absolument rien à voir avec tous les chambray essayés auparavant et je ne regrette absolument pas d’avoir cassé ma tirelire pour l’acquérir.

Le nécessaire 

NécessaireDescriptionCoût et niveau de couture
Tissu et fournitures2m de Chambray Diabolo Menthe (22 euros le mètre)
Attention, j'ai utilisé deux mètres au lieu des 2,4 mètres préconisés mais je fais une taille S et j'ai réduit l'ampleur de la jupe de 30cm par panneau. Par ailleurs je n'aurais pas pu allonger ma jupe si je l'avais voulu.
5 boutons pression (4,95)
53 euros environ
PatronPatron Cami par Pauline Alice 8 euros en PDF
14 euros en version pochette papier
ModificationsUn ajustement pour forte poitrine très simple à réaliser sur des découpes princesses.
J'ai réduit l'ampleur de la jupe de 30 cm par panneau pour réduire un peu le volume à la jupe.
Les explications de ce patron sont très claires mais il comporte quelques difficultés (doublure, et fermeture invisible). N'hésitez pas à vous lancer si vous avez déjà cousu quelques robes! Vous apprendrez énormément grâce à l'aide de Pauline Alice sur son site.

(Je profite de cet aparté sur le tissu de ma robe, pour dire un immense merci à toutes les créatrices et aux entrepreneuses (et j’espère bientôt les créateurs) indépendant-e-s françaises qui se lancent ces dernières années et qui le font avec beaucoup de talent et qui  prouvent qu’en France, on peut encore être dynamique et à la pointe de la mode;) . Merci donc à Pauline de Pauline Alice, à Marisa de MLM Patrons, à Marie de Aime comme Marie, à Amandine des Trouvailles d’Amandine, à Eléonore de Deer and Doe, à Géraldine de République du Chiffon , à Corentine de Motif Personnel, à Margaux de Saisons, à Jehanne des Cinq Lunes (dont provient le chapeau sur la photo), à Ludmila de mes Jolis Tissu, à Cécilia de Cousette et à Marine de Supercut (en Italie!)…

J’ajouterai toutes les adresses de ces sites bientôt sur ce blog si d’aventure vous ne les connaissiez pas!

Mais mon chapeau manque de s’envoler, et le vent de s’engouffrer avec un peu trop d’audace sous ma robe: nous devons écourter la séance photo et continuer d’errer sur les routes du Chianti. Je vous quitte avec une vue dont on dit qu’elle vaut le détour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 Italiano

Amo tutti i cartamodelli di Pauline Alice. L’abito Cami non fa eccezione. É una meraviglia per cucire e indossare.

Richiede un livello di cucitura intermedio ma con il « sew-along »  di Pauline Alice (in inglese, francese o spagnolo) è molto facile da crescere e avere successo in questo grazioso abito in stile un po retrò.

No ho fatto molti cambiamenti al cartamodello originale. Ho aggiunto una tasca sulla parte sinistra del busto. In oltre, ho cambiato i dardi del busto : questa é un cambiamento che ho sempre bisogno.

Puoi trovare questo modello in pdf o in una versione di cartamodello sul sito di Pauline! Il tessuto (un chambray) del mio vestito viene di Les trouvailles d’Amandine.

31 commentaires

  • Bonjour
    Je vous laisse le Nom de ma mercerie sur internet.
    Tous les mois des nouveautés et des prix très abordables.
    Très bonne journée
    Julien

  • angele dit :

    Olala! Et voilà j’ai envie d’une Cami là tout de suite maintenant! Qu’est ce qu’elle est belle!

  • Blandine dit :

    Quel chouette voyage et une si jolie robe ! Je viens de passer ma soirée sur ton blog, il est formidable ! Je ne sais pas comment j’ai fait pour passer à côté mais c’est chose réparée à présent ! A bientôt !

  • Maggot dit :

    Ah lalala quelle petite tuerie ta robe ! Une combinaison de tout ce qui marche : super patron, super tissu, superbement cousu et superbement portée et photographiée ! Sensas’ quoi ! Tes photos sont magnifiques avec le vent qui fait soulever la jupe sublime dans ce paysage ! Toi et la robe 🙂

  • Alice dit :

    Ta Cami est merveilleuse!!! Je suis sous le charme de cette version estivale, douce et fraîche… Ton chambray est magnifique et je suis impressionnée par la classe et l’élégance que tu parviens à créer tout en restant dans ce ton classique que j’affectionne tant. Quant aux photos… Elles me rappellent de superbes souvenirs d’un séjour au milieu de ces mêmes collines blondes et poétiques. Tout est parfait, simplement.

  • mimi dit :

    encore une jolie robe !! et puis merci pour ces photos qui me rappellent de bons souvenirs 😉

  • Sew easy dit :

    J’en bêle d’admiration !! Et là pour le coup je voudrais bien être transformée en mouton si cela me donnait un tel résultat ! 🙂 La robe est magnifique mais le texte et les photos le sont encore plus 🙂

  • quicoud dit :

    très jolie Cami! Bravo! Ah Florence! De jolis souvenirs pour moi!

  • Micoton dit :

    Trop belle cette Cami, une fois de plus 🙂 Je vais vraiment essayer ce patron je pense, à force de voir d’aussi jolies réalisations, il me fait trop envie (qui ne moutonne pas..!) ! Et le chambray lui va (et te va) à ravir. J’avoue que si le prix n’était pas si élevé, je me laisserais volontiers tenter..!
    J’ai hâte de connaître ta liste de liens fétiches au passage, il y a un certain nombre de ces créatrices que je ne connais pas encore..!

  • CLAIRE dit :

    Cette robe est super jolie ! Bravo encore pour cette réalisation ! Je n’ai pas envie de faire mes 100 lignes (je suis en vacances prochainement ), mais je vais aussi moutonner …J’adore cette forme de robe chemisier et en plus, n’est-ce pas étonnant, j’ai un coupon de chambray qui attend sagement sur mon étagère à tissus !

  • Annika dit :

    Wow, just wow. I only discovered your blog some weeks ago and it quickly turned into one of my favorites! I simply love your pics! So professional.

  • mimoutch dit :

    Merci pour ce joli voyage, on en oublierait presque la cousette qui est magnifique. Heureusement le petit tableau récapitulatif très bien fait nous fait atterrir en douceur en nous rappelant le coté technique. Bravissimo !

  • Tellestelle dit :

    Ta robe et tes photos sont de véritables plaisirs pour les yeux !!

  • La tentazione è sempre più forte! Non so se riuscirò più a resistere al Cami! Bellissimo. La prossima volta Lago Maggiore 😉

  • uneparenthese25 dit :

    merci pour ce voyage dans cette Italie qui m’a tellement séduite la première fois que j’y suis allée! et ta robe est magnifique !

  • Marielle dit :

    Qu’elle est belle ! Tout est cohérent dans tes choix : le chambray, les boutons pression, la poche ! Et quel coup de vent malicieux !! Volterra, un merveilleux souvenir de mes vacances de l’été dernier ! Nous logions sur une colline face à Volterra, et c’était pour moi la découverte de la Toscane !

  • Encore une belle version, dans ce si joli tissu (bon j’avoue que le prix me stoppe).
    Quels beaux clichés. Je ne suis jamais allée en Italie.
    Bravo aussi pour la dédicace, je les trouve courageuses ces entrepreneuses, je leur souhaite de la réussite.

  • Géraldine dit :

    Ah … texte, photos et surtout robe … je ne me lasse pas … si je n’avais pas peur de me lancer, moi aussi je copierai mes 200 lignes …

  • luelandcie dit :

    Superbe robe ! Et quel phrasé ! J’ai l’impression de lire un livre 🙂

  • Merci pour ce texte et ces magnifiques photos …
    J’ai cousu la même robe, avec le même tissu … mais elles ne se ressemblent pas … J’ai opté pour des manches courtes, pas de poche poitrine et une association avec un autre tissu pour le pied de col et le revers des manches ! A voir sur mon blog dès que j’aurai pris des photos (bien moins belles que les tiennes …).

  • za dit :

    Tes deux dernières robes sont très réussies. Tu fais des merveilles avec ces patrons, et je compte bien t’emboîter le pas très vite!

  • Sasha dit :

    Bellisima … il contrasto tra il colore del dritto e quello del rovescio del tessuto sui polsi e non solo simpatico ma aggiunge quel tocco di raffinatezza in più! Complimenti!!!

  • MarieC dit :

    Quelle belle robe ! Et les photos sont à tomber, j’adore !

  • C’est un peu comme si cette robe, ce choix de tissu, cette cousette était faite pour ces beaux endroits, ces photos, cet article nous emmène ailleurs et cela fait du bien;) Ta cousette est en elle même très réussie et la réduction de la largeur de la jupe est une très bonne option je trouve.

  • Machmalau dit :

    Elle est magnifique… Encore une robe qui me fait envie… Grâce à toi ! Bien que la version de Sandra est également superbe. Toujours un plaisir de te lire, merci pour ces instants de voyage 😉

  • Hélène dit :

    Ta cami est simplement merveilleuse. Puis les photos! Un paysage d’une telle beauté… cela dépasse l’imagination. Puisque tu n’as pas mis de petite chanson à la fin de ton reportage, je te propose Barbara, Chapeau bas : Est-ce Dieu, est-ce Diable // Ou les deux à la fois // Qui, un jour, s’unissant, Ont fait ce matin-là ? // Est-ce l’un, est-ce l’autre? // Vraiment, je ne sais pas // Mais, pour tant de beauté, //Merci, et chapeau bas…

  • Marisa dit :

    cette robe et ces paysages étaient fait pour s’entendre! Il faut croire qu’on moutonne toutes, et me voilà de nouveau très tentée par ce beau chambray, je ne te remercie pas 😉 !! Ce tissu s’accorde merveilleusement bien avec ce modèle, on va toutes copier tes 200 lignes, faibles consommatrices de patron et de tissus que nous sommes!

  • C’est ra-vi-ssant ! Je veux la MÊME (note l’auto-dérision faisant écho à tes « deux-cents lignes à toutes les formes ») ! Et vous me donnez vachement envie de coudre du Chambray, les filles, avec toutes vos petites robettes… <3 Voilà, j'en suis même à taper des petits cœurs <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.