Tutoriel #2 : ajustement forte poitrine bis (la suite de la série des FBA!)

Et voilà le deuxième tutoriel de cette série sur les ajustements forte poitrine. Je crois que le premier vous a plu et cela me fait très plaisir. J’espère que celui-là sera clair. Encore une fois, si vous avez des hésitations, posez-moi toutes vos questions en commentaires : je ferai de mon mieux pour vous répondre…mais soyez indulgent-e-s, je reste une amatrice et n’ai pas du tout la prétention d’être autre chose 😉

Ce tutoriel s’intéressera aux modifications nécessaires lorsque vous n’avez qu’une paire de pinces au niveau de la poitrine sur le patron. C’est l’un des cas les plus fréquents. Le principe est assez similaire  à celui évoqué dans le premier tutoriel. Ne soyez pas effrayé-e-s, j’ai pris de nombreuses photos pour tout vous montrer mais c’est une modification qui va assez vite à faire.

Étape 0 : choisir la bonne taille avant de décalquer son patron (oui c’est toujours la même étape…;) )

Avant, lorsque je n’osais pas modifier mes patrons (et/ou que j’avais la flemme de le faire….), je me conformais aux indications pour choisir ma taille : je choisissais la taille qui correspondait à mon tour de poitrine en priorité (je fais un 85 E ou F soit environ 91,5cm de tour de poitrine)…ce qui m’amenait à couper en 40 ou en 42 alors que je pèse 48 kg pour 1m70 : le résultat était rarement convaincant. La plupart des patrons sont prévus pour des bonnets C. Pour cette raison, lorsque vous faites un bonnet supérieur, vous êtes hors des standards utilisés pour créer les patrons et pour avoir un vêtement qui vous convient, vous DEVEZ le modifier au niveau de la poitrine. Vous allez donc choisir la taille que vous allez couper selon une méthode spécifique.

Pour sélectionner la bonne taille, je commence par prendre deux mesures : la mesure de mon tour de poitrine aux saillants et la mesure de mon tour de poitrine en passant sous les aisselles et le haut de ma poitrine. Une photo sera plus claire :

buste

Choisissez sur le patron la taille qui correspond  à la mesure de votre poitrine haute et non comme vous en avez l’habitude de votre tour de poitrine aux saillants. Dans mon cas mon tour de poitrine aux saillants est de 91 cm et mon tour de « haute poitrine » est de 86,5 cm. Je vais donc choisir la taille 2 du patron Laurel  qui convient aux poitrines de 86,5 cm.

Je note ces deux mesures sur un papier car j’en aurai besoin pour la suite.

Étape 1 : tracer les lignes de découpe (ou préparer la boucherie…)

FBA_tuto_1

  Je commence par tracer une ligne qui part du milieu de ma pince côté, passe par son sommet et s’arrête 2,5 cm plus loin. C’est la ligne A que j’ai tracée au feutre bleu sur la photo (supra). Le point où elle s’arrête correspond grosso modo au sommet de votre buste. C’est la place de ce point que nous voulons ajuster. C’est là que nous allons « faire de la place » pour que vous puissiez y caser votre généreuse poitrine!

FBA_tuto_2Je trace ensuite la ligne B (en rouge sur mes photos). Elle part du point où s’arrête la ligne A et va jusque à l’aisselle, environ à un tiers de la ligne d’aisselle en partant du bas de l’emmanchure (ne vous tracassez pas, la position de ce point n’a pas besoin d’être exacte au millimètre près). Après le tracé de la ligne B vient logiquement le tracé de la ligne C (en marron sur la photo).  La ligne C part du point de rencontre entre les lignes A et B. C’est une droite parallèle au droit fil (ou à la ligne de pli) : elle va jusqu’à la ligne de taille si vous travaillez sur le patron d’un petit haut ou jusqu’à l’ourlet si c’est une robe que vous modifiez!

Il ne nous reste plus qu’une ligne à tracer : la ligne D (en noir sur la photo qui suit).FBA_5

Je ne me suis pas cassée la tête pour tracer cette ligne : j’ai utilisé la ligne allonger/raccourcir déjà présente sur mon patron. Néanmoins certains patrons ne la mentionnent pas. Dans ce cas, c’est très simple : il vous suffit de tracer une droite perpendiculaire au pli, (ou au droit fil) qui va du milieu devant jusqu’à la ligne C (sur ma photo un effet d’optique donne l’impression que ces deux lignes ne sont pas perpendiculaires mais je vous assure qu’elles le sont, j’ai vérifié;) ) . Le positionnement de la ligne D n’est pas très important. En général, je la place au niveau de la taille.

Étape 2 : la découpe du patron…ou l’impitoyable boucherie

J’utilise du scotch marron : je vous l’accorde ce n’est pas très esthétique mais cela se voit mieux sur les photos. Vous pouvez sans problème utiliser un scotch plus discret!

FBA_8

L’ordre de découpe a peu d’importance pour les lignes A, B et C (sur les photos, j’ai commencé par les lignes B et C puis j’ai terminé par la ligne A mais vous pouvez aussi suivre l’ordre alphabétique ;)). Dans ce cas je commence par découper la ligne A jusqu’au point de rencontre des trois droites. je laisse un millimètre de papier pour créer un point de pivot.

FBU_tuto_3

 Je découpe ensuite la ligne C puis dans son prolongement la ligne B en laissant un millimètre de papier au niveau de l’emmanchure de façon à pouvoir pivoter aisément les différentes parties de mon patron. J’en profite pour ressortir le bout de papier sur lequel j’ai noté mes mesures et pour faire un peu de maths….

Je soustrais mon tour de buste haut  de mon tour de poitrine aux saillants. Dans mon cas j’effectue l’opération suivante :

91-86,5cm =4,5cm

Ces 4,5 cm correspondent au surplus que je dois ajouter à mon patron pour qu’il soit à mes mesures au niveau de la poitrine. Cependant nous travaillons sur une moitié de patron (puisque je découpe mon haut devant au pli). Je fais donc un second calcul compliqué : je divise par deux le résultat précédemment obtenu pour obtenir le surplus à ajouter pour une moitié de buste :

4,5cm /2 = 2,25 cm

Fin de la pause mathématique, je reprends la charcut’.

Je glisse une feuille de papier derrière mon patron et j’écarte les deux côtés de la ligne C de 2,25 cm. Attention, il faut que cet écartement soit le même tout le long de la ligne C de la taille jusqu’au croisement avec les autres droites. Je vérifie avec une règle et je scotche ensuite mes côtés de la ligne C à la feuille derrière le patron. Une fois que vous avez stabilisé la ligne C, c’est le moment de couper la ligne D. Je fais ensuite glisser le petit morceau ainsi créé de façon à le positionner dans l’alignement de la taille et à préserver la ligne de pli ou de milieu devant.

FBA_tuto_4 Une fois que ce petit morceau est bien en place, je le scotche à son tour.

FBA_tuto_7Une fois que cette phase de sctchage intensif est réalisée, c’est le moment de redessiner ma pince. Je trace deux droites qui partent du même endroit que ma pince initiale mais qui se croisent au niveau du point de pivot de la ligne A (donc environ 2,5 cm plus loin). Ce seront les deux jambes de ma nouvelles pinces.

Étape 3 – Tadam…le nouveau patron

Et oui, le gros du travail est déjà fini. IMG_3373

Je redessine les contours côtés de la pince : pour cela je trace la droite qui traverse la pince du milieu côté jusqu’à son sommet et je trace à main levée les côtés (comme sur la photo juste au-dessus).

Ensuite je découpe mon patron et si je suis courageuse je le recopie au propre pour que ce soit plus lisible.

FBA_15

Et voilà c’est fini! Mais dans tous les cas, essayez de faire une toile de votre buste pour vérifier que l’ajustement a bien fonctionné.

En conclusion, je tiens  à vous inviter à lire le passionnant article d’Ivanne Soufflet qui vous explique comment les créateurs de patron et de l’industrie du commerce créent leur tableau de taille. On comprend pourquoi le prêt-à-porter comme le prêt-à-patronner ne peuvent pas être du sur-mesure et combien il est normal et nécessaire d’avoir à faire des modifications. Si j’avais lu cet article il y a deux ans quand j’ai débuté, cela m’aurait évité d’oublier au fond d’un tiroir 80% de ce que j’ai cousu parce que ça ne m’allait pas vraiment.

19 commentaires

  • Do dit :

    Whaouuuu, je révise mes patrons de blouses avec votre technique dès demain ! A la lecture de votre article, je sens ma méthode d’ajustement des pinces de poitrine un peu faiblarde. Merci pour les nombreuses photos, cela aide bien ! Je continue dès ce clic ma formation chez vous 🙂 Un très grand merci, je me régale ! Do

  • Basile et Léon dit :

    Wahou, cette article va me changer la vie !!!! J’avoue que j’avais tendance à éviter les patrons avec des pinces à cause de ma généreuse poitrine… Du coup, je vais tester très rapidement cette technique. J’en profite pour te féliciter pour tout ton travail sur ce blog. C’est du grand art et surtout tellement différent de tous les autres blogs couture. J’en profite aussi pour te féliciter pour cet heureux événement que tu attends. J’ai trouvé ton article très bien écrit et touchant notamment pour les personnes qui n’ont malheureusement pas la chance de vivre cet immense bonheur d’être parents. Prend soin de toi (ça me fait toujours bizarre de tutoyer des gens que je ne connais pas, mais il paraît que ça se fait sur le web !!) et profite de ces moments merveilleux que tu es entrain de vivre.

  • Florence dit :

    Bonjour
    Jfe souhaite adapter un patron pour ma fille enceinte. Mais que mon patron la pince est en bas ce qui ne correspond a au un des deux tutoriels. Comment pourrais je faire? Merci!

  • Steph dit :

    Merci !!! Le tuto est très clair et je suis ravie du résultat: je viens de coudre une blouse qui sortira de mon armoire !

  • Pascaline dit :

    Mais c’est canon!

    Merci

  • Lorence dit :

    Passionnant cet article, je cherchais des moyens simples et clairs de modifier un patron et ton post est parfait, suffisamment technique sans l’être trop, merci d’avoir pris le temps de ce long article.

  • blue gertrude dit :

    Je voulais te remercier pour ton article, je m’en suis servie pour ma blouse carme, le patron modifié est un peu bizarre (j’ai eu une petite angoisse en coupant le tissu), mais effectivement cela marche et cela tombe tellement mieux. Continue, continue, je te lis toujours avec beaucoup de plaisir.

  • claire dit :

    Merci encore pour toutes ces explications ! Le lien « Grains de Mais  » est pratique car ce n’est pas toujours évident de trouver la bonne taille pour un patron! Et il est vrai que pour moi, les marges de couture sont importantes ;elles me permettent d’ajuster mes coutures(agrandir un peu , souvent ) et ensuite , je les réduis .
    Pour la robe Viviane, j’ai hélas laissé la marge indiquée et les emmanchures sont un peu justes; j’ai ensuite pu tricher sur le buste et le bas, et gagner les 0,3cm qui me manquaient pour être à l’aise !
    Bonne couture!

    • Annie dit :

      Je n’ai pas essayé Viviane mais j’ai eu le même souci pour Mickaëlle aux emmanchures (d’un autre côté c’est ma faute, je lui ai ajoutée des manches non prévues;) ) En tout cas, l’article de grain de Maïs a été une révélation de mon côté! Je l’ai trouvé passionnant!

  • Boulie dit :

    Merci pour cet article « technique ». Je rentre moi aussi dans une phase où je souhaite coudre des vêtements mieux adaptés à ma morphologie et ne plus me contenter de coudre des housses ou autres sacs à patates que je ne porte finalement quasiment pas. Je suis pour l’instant plus contente des bas ( jupe, shorts) que je couds. Les hauts ou surtout les robes ne tombent pas toujours exactement comme je le veux malgré les ajustements que je commence à réaliser. Mais je m’accroche et j’adore ça : ces tâtonnements, ces adaptations m’aident aussi à mieux me connaître. Merci encore pour ce post !

    • Annie dit :

      Cette phase où l’on passe des sacs à patates à des vêtements qui tombent presque mieux que dans le commerce ça n’a pas de prix. Je commence à peine à modifier mes patrons (je dirai que ça fait six mois que je le fais à peu près systématiquement) et depuis je porte vraiment ce que je couds. Je crois que c’est ça et les finitions qui changent tout…mais comme je suis lente à la détente j’ai mis deux ans à le comprendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.